au pair

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir pair.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
au pair
\o pɛʁ\

au pair \o pɛʁ\

  1. À égalité, à parité, en parlant de celle entre le capital nominal d’une valeur et son cours actuel.
    • Acheter une valeur au pair.
    • La rente est au pair.
    • Savinet. — Quoi… C’est que… Je comprends très bien, la dot … évidemment ! Mais la rendre en ce moment-ci … Moi, quand ma femme m’a apporté ses quatre cent mille francs, je les ai employés en valeurs argentines !…
      Angèle. — Eh ! Bien…
      Savinet. — Eh bien, à ce moment-là, c’était très bon ! Aujourd’hui, ça ne vaut pas le quart… C’est pas le moment de vendre ! Je ne pourrais jamais restituer la dot au pair !…
      — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte III, scène 5)
    • Sur ces quatre-vingt sacs soixante-deux, sur l’ordre du Président Brigham Young, furent employés à la frappe de pièces de cinq et dix dollars, opération qui permit aux billets émis par la banque mormone de Kirtland de remonter au pair. — (Pierre Benoit, Le lac salé, 1921, rééd. Le Livre de Poche, page 214)
  2. (Figuré) Sans arriéré.
    • J’étais en retard dans mon travail, maintenant je suis au pair, je me suis mis au au pair.
  3. (Figuré) Se dit de l’emploi rémunéré uniquement en nature (logement et nourriture).
    • Prendre quelqu’un au pair.
    • Elle connaissait fort peu la mercerie , dont elle ne s'occupait que depuis huit mois, au grade de demoiselle au pair, c'est-a-dire, sans appointements […] elle n’est que demoiselle au pair, son élévation sera pour ma femme une occasion de se faire une créature, de signaler sa puissance. — (Gabriel Rey, La Femme sans pareille, ou Conduite de M. Rey, depuis son union avec Mlle Hirth, jusqu'à la séparation demandée par sa femme, mémoire utile aux bons et aux mauvais époux et à tous ceux qui les entourent, 1821)
    • Le 2 ou 3 novembre 1845, je franchis le dernier seuil par lequel l’église avait voulu me retenir, et j’allai m’établir dans une institution du quartier Saint-Jacques, relevant du lycée Henri IV, comme répétiteur au pair, c’est-à-dire, selon le langage du Quartier Latin d’alors, sans appointements. J’avais une petite chambre, la table avec les élèves, à peine deux heures par jour occupées, beaucoup de temps par conséquent pour travailler. Cela me satisfaisait pleinement. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 187)
  4. (Figuré) (Par extension) Se dit de l’emploi offert à quelqu’un en lui offrant logement et nourriture avec une petite rémunération en argent en l’échange d’un service donné.
    • Elle travaille au pair en Angleterre.

Traductions[modifier le wikicode]

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

Invariable
au pair
\o pɛʁ\

au pair \o pɛʁ\

  1. Qui travaille contre nature (logement, nourriture) voire avec une petite rémunération.
    • Une jeune fille au pair.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]


Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunt au français.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
au pair
\Prononciation ?\
au pairs
\Prononciation ?\

au pair

  1. (Gallicisme) Jeune fille (plus rarement jeune homme) travailleur à domicile pour les travaux domestiques et payé partiellement en nature avec de petits gages.
    • We hired an au pair from Poland.
      Nous embauchâmes une jeune fille au pair de Pologne.

Prononciation[modifier le wikicode]