arriéré

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : arrière

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) → voir arriérer.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin arriéré
\a.ʁje.ʁe\
arriérés
\a.ʁje.ʁe\
Féminin arriérée
\a.ʁje.ʁe\
arriérées
\a.ʁje.ʁe\

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Qui est en retard.
    • Réclamer un traitement arriéré.
    • Des affaires arriérées — Des affaires qui n’ont pu être examinées ou expédiées à temps.
    • Je m’en vais essayer de gagner quelques pistoles au jeu du roi. Autant de pris sur ma solde arriérée. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Dès le soir, elle pressa Bovary d’écrire à sa mère pour qu’elle leur envoyât bien vite tout l’arriéré de l’héritage. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
  2. Qui ne correspondent plus aux idées courantes, qui sont d’une autre époque.
    • Idées arriérées.
  3. (Figuré) Qui a fait moins de progrès que les autres.
    • Un peuple arriéré.

Traductions[modifier]

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
arriéré arriérés
\a.ʁje.ʁe\

arriéré \a.ʁje.ʁe\ masculin

  1. (Finance) Dettes de l’État dont le paiement est retardé.
    • On ne paie pas ce fournisseur, il a été mis à l’arriéré.
    • Ma créance a été mise dans l’arriéré, portée à l’arriéré.
    • Liquider l’arriéré.
  2. (Finance) Toute portion d’une dette quelconque dont le paiement a été retardé.
    • Voilà le 1er janvier qui arrive. Vous recevrez beaucoup d’argent à l’occasion des étrennes, et vous serez, alors, en mesure de me régler mon petit arriéré ! — (Alphonse Allais, Un de mes amis qui est concierge, dans Le Bec en l'air, Paul Ollendorff, 1897, p.33)
    • Trois jours plus tard, toutes les vieilles dettes de la maison, y compris l’arriéré des gages du serviteur, étaient payées jusqu’au dernier denier : il restait quatorze cents livres au chevalier. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  3. (Par extension) Partie d’un travail, d’une tâche, que l’on n’a pu faire à temps.
    • J’ai beaucoup d’arriéré dans ma correspondance.
  4. (Médecine) Personne dont le développement intellectuel ne correspond pas à son âge.
    • Quand son axe croisa le regard de Rémy, ce dernier lui lança un regard de mépris profond puis lorgna ailleurs des fois que la bêtise de cet arriéré soit "contamineuse". — (Francis Zuccari, L'Automne Voyageur, Le Chasseur Abstrait, 2015)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Forme de verbe [modifier]

Conjugaison du verbe arriérer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
arriéré

arriéré \a.ʁje.ʁe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe arriérer.