retarder

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : retardér

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin retardare.

Verbe [modifier le wikicode]

retarder \ʁə.taʁ.de\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Différer, temporiser.
    • Celui qui veut vendre un cheval atteint d’épilepsie n’en peut pas dissimuler les accès à son gré à moins qu’il ne puisse les retarder ou les modérer par la vertu de substances médicamenteuses : le bromure de potassium par exemple. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Je retarde mon départ autant que je le puis.
  2. Empêcher d’aller, de partir ou d’avancer ; être cause qu’une chose vienne à être différée.
    • Par malheur, M. Lefèvre était pied-bot, et sa présence dans la ronde retardait l’élan des jeunes filles, glaçait leur joie, et le plus souvent dérangeait la ronde. — (Joachim Duflot, Les secrets des coulisses des théâtres de Paris: mystères, mœurs, usages, Paris : chez Michel Lévy frères, 1865, p. 90)
    • Au sud de Malpelo, un fort clapotis m'indiquait que des courants se rencontraient et me faisaient prévoir ma sortie du fort courant Nord qui avait tant retardé ma route. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • On a retardé le courrier.
    • Le mauvais temps a retardé notre marche.
    • Cela retarda beaucoup ses progrès.
    • Voilà ce qui retarde la conclusion de cette affaire.
    • Retarder une horloge, une pendule, une montre, Faire qu’elle marque une heure moins avancée ou qu’elle aille moins vite.
  3. Mettre en retard.
    • C’est lui qui m’a retardé. — J’ai été retardé par une visite inopinée.


retarder intransitif

  1. Se dit d’une horloge, d’une pendule, d’une montre qui va trop lentement.
    • La dame Labache ne pouvait indiquer le moment. En raison du changement d'heure, survenu la même nuit, la déposante hésitait : elle avait, en se mettant au lit, retardé sa pendule pour s'épargner la peine d'y penser le lendemain. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • L’horloge retarde, retarde d’un quart d’heure, retarde beaucoup.
    • Ma montre retarde de dix minutes sur l’heure de l’Observatoire.
    • Je retarde d’un quart d’heure, de cinq minutes.
    • La lune retarde approximativement de cinquante minutes par jour, tous les jours elle tarde de tant à paraître.
    • Il retarde sur son temps, se dit d’une personne qui s’en tient à des idées, à des mœurs du temps passé, ou qui ignore une nouvelle que tout le monde connaît déjà.

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]