bâillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Baillon, baillon

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de bâiller, avec le suffixe -on, parce que le bâillon tient la bouche ouverte.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bâillon bâillons
\bɑ.jɔ̃\

bâillon \bɑ.jɔ̃\ masculin

  1. Morceau de bois, de fer, etc., qu’on met de force entre les mâchoires d’une personne pour l’empêcher de parler et de crier, ou dans la gueule d’un animal pour l’empêcher de mordre ou de faire du bruit.
    • Ses joues gardent la trace d’un bâillon de gros Scotch qui l’a empêchée de hurler. — (Jacques Expert, Sauvez-moi, Sonatine Éditions, 2018, chapitre 38)
    • Il s'était vu saisi par des domestiques, garrotté, conduit dans une cave avec un bâillon dans la bouche. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
  2. (Sens figuré) (Familier) Censure, intimidation pour faire taire.
    • Les mots, nous leur mettons des masques, un bâillon sur la tronche. À l’Encyclopédie, les mots ! Et nous partons avec nos cris ! Et voilà ! Il n’y a plus rien... plus, plus rien. — (Léo Ferré, Il n’y a plus rien,)
    • Le fait d'attaquer un journaliste ou ce qui représente la presse est un crime contre tous, contre notre société. Une tentative de bâillon qu’on ne doit aucunement tolérer. — (François-David Bernier, Intimider un journaliste c'est criminel, point final, Le Journal de Québec, 13 février 2022)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Gallo[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
bâillon bâillons
\Prononciation ?\

bâillon \Prononciation ?\ masculin (graphie ABCD)

  1. (Rare) Bâillement.
  2. (Rare) Expiration.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages, ISBN 978-2906064645, page 102