champlure

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Déformation phonétique de chantepleure.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
champlure champlures
\ʃɑ̃.plyʁ\

champlure \ʃɑ̃.plyʁ\ féminin

  1. (Vieilli) (Désuet) Trou à la partie inférieure d’une cuve, d’un baquet, pour l’écoulement de la lessive.
    • … on mettra ce mélange dans le baquet, au fond duquel on étendra un morceau de toile ; on aura aussi l’attention de fermer la champlure pratiquée à sa partie inférieure, on versera alors, sur le tout, suffisante quantité d’eau, […], &, après quelques heures de repos, on ouvrira la champlure pour laisser coûter la lessive ; […]. — (Hrsg Morveau, Louis Bernard Guyton de Morveau, & Al., Encyclopédie méthodique : chymie, pharmacie et métallurgie (tome 6), Panckoucke, 1815)
  2. (Québec) (Familier) Robinet, chantepleure.
    • C’est un peu sur le principe de l’entonnoir, ou d’un abreuvoir, ou d’une champlure qu’on ouvre. Si elle est tout le temps fermée ou elle coule très lentement, la champlure, bien, il y a des dépôts qui s’installent de chaque bord des parois et la champlure finit par avoir des problèmes parce que l’eau ne sort pas de la même manière, il y a plein de dépôts. Mais, lorsqu’on l’ouvre une fois de temps en temps à grand débit, là toutes les particules qui se collent sur les parois se nettoient. — (Assemblée nationale du Québec, Journal des débats, Commission permanente des affaires sociales, 11 avril 2002)
  3. (Québec) (Populaire) (Désuet) Péché d’intempérance.
    • Trois sortes de péchés en chaire : le blasphème, l’intempérance et la luxure; trois catégories de péchés que les prédicateurs traduisaient plus familièrement par la sacrure, la champlure et la créature. Pendant la retraite du carême des hommes, on laissait tomber les fioritures pour aller droit au fait : les péchés secs, les péchés mouillés et les péchés poilus. — (Jean-Claude Germain, L'aut'journal, mars 2000)
  4. (Agriculture) (Vieilli) (Désuet) Maladie des arbres dont les jeunes pousses sont gelées.
    • La champlure n’attaque guère que des plantes délicates & tardives, telles que la vigne ; elle consiste en ce que les sarmens se séparent presque d’eux-mêmes, […]. Le gelis est une mortalité qui diffère de la champlure, en ce que les plantes qui en sont attaquées ne se séparent pas par articulations. — (Jacques Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné universel d'histoire naturelle, 1791)
  5. (Par extension) Gelée qui l’occasionne.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]