geler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin gelare.

Verbe [modifier le wikicode]

geler \ʒə.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Durcir, rendre solide par le froid, transformer en glace.
    • Le froid a gelé l’eau du bassin. Il fait un si grand froid que l’huile se gèle dans la bouteille.
  2. Pénétrer par un froid excessif.
    • Le froid lui gela les doigts, le bout des oreilles.
  3. (Médecine) Détériorer les membres par le froid.
    • Il a eu les pieds et les main gelées.
  4. (Spécialement) (Agriculture) Endommager les arbres fruitiers, surtout lorsqu’ils sont en boutons ou en fleurs, par le froid.
    • Le froid a gelé mes vignes. Tous les poiriers ont été gelés.
  5. (Par hyperbole) Faire souffrir du froid.
    • L’air qui vient par cette porte nous gèle. Vous avez les mains si froides que vous me gelez.
  6. (Figuré) (Familier) Avoir un accueil qui est extrêmement froid.
    • Cet homme gèle ceux qui l’abordent.
  7. (Figuré) Bloquer un processus.
    • Il a gelé les négociations.
    • Savoir geler un projet.
  8. (Québec) (Familier) être défoncé, être drogué.
    • Il a tant fumé de cannabis qu'il est totalement gelé.
  9. (Intransitif) Se durcir par le froid, ou subir l’action du froid.
    • Un rude hiver s’est abattu sur la campagne bourguignonne : les quelques arpents de vigne qui font vivre la famille ont gelé. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  10. (Impersonnel) - faire plus froid que 0 oC.
    • J’ai grimpé avec le pilote à mon poste dans les barres de perroquet ; il gelait et nous remontions vers le Nord, les voiles serrées, contre un vent coupant et froid. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  11. (Intransitif) (Par hyperbole) (Courant) Avoir extrêmement froid, subir une sensation de froid intense.
    • Cette chambre est si froide qu’on y gèle.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \ʒə.le\
  • (Québec) (Populaire) : [ʒle]
  • France : écouter « geler [ʒə.le] »
  • France : écouter « geler »
  • France (Massy) : écouter « geler »
  • Suisse (Genève) : écouter « geler »
  • France (Toulouse) : écouter « geler »
  • France (Grenoble) : écouter « geler »

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Forme Positif Comparatif Superlatif
Forme indéclinée geel
\Prononciation ?\
geler
\Prononciation ?\
geelst
\Prononciation ?\
Forme déclinée gele
\Prononciation ?\
gelere
\Prononciation ?\
geelste
\Prononciation ?\  
Forme partitive geels
\Prononciation ?\
gelers
\Prononciation ?\

geler \Prononciation ?\

  1. Le comparatif, forme indéclinée, de geel.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « geler »