chauffer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin populaire *calefāre, en latin classique calefacĕre, composé de calēre, « être chaud » et de facĕre, « faire ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

chauffer \ʃo.fe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se chauffer)

  1. Rendre chaud.
    • Chauffer le four. Chauffer un poêle. — Chauffer des draps, de l’eau. — Se chauffer les pieds, les mains. — Venez vous chauffer.
  2. (Par extension) Brûler.
    • Celui-ci enflammait des torches de papier toutes préparées et me chauffait la plante des pieds. Je ne bougeai pas et n'articulai plus un cri : j'étais devenu tout à fait insensible, et tandis qu'Ir.... me brûlait, je pouvais le regarder sans ciller. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  3. Donner de la chaleur  [2].
    • Le calorifère chauffe toute la maison,
    • (Absolument)Le calorifère chauffe bien.
  4. (Histoire des techniques) (Marine) Faire dessus un vaisseau, un feu clair pour le caréner [2].
  5. (Militaire) (Vieilli) Canonner vivement.  [2]
  6. (Figuré) (Familier) Faire une chose avec promptitude ou avec action.
    • Il faut chauffer un peu cette affaire, si l’on veut qu’elle réussisse.
  7. (Populaire) Courtiser ; séduire ; exciter.
  8. (Populaire) Capturer ; prendre ; surprendre.
  9. (Québec) Conduire, en parlant d'une automobile, d’un véhicule.
    • T'es ben trop paqueté pour chauffer ta minoune. (Les cowboys fringants, "Mon chum Rémi")
    • L'Haïtien qui chauffait le char, comme aurait dit Céline Dion, [...] n'avait cessé de les reluquer dans le rétro avec un petit sourire en coin. (Luc Baranger, Maria chape de haine, ch. 3, Baleine, 2010)
  10. (Figuré) (Vieilli) Attaquer vivement quelqu’un par des raisons ou des plaisanteries [2].
  11. (Intransitif) Devenir chaud.
    • Le four chauffe. Le bain chauffe.
  12. (Intransitif) Atteindre une quantité de chaleur anormale, en parlant d’une pièce de mécanisme.
    • Les roues de ce wagon commencent à chauffer.
  13. (Pronominal) Être près du feu, du radiateur, ou exposé au soleil, pour en recevoir la chaleur [2].
    • Aussitôt l’intrus recula, baissa les yeux et, relevant les pans de sa pèlerine, affecta de se chauffer. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 87)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Acte de justice (8)
→ voir arrêter.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

  • chauffer les fesses : administrer une fessée
  • chauffer les oreilles à quelqu’un : énerver quelqu’un
  • chauffer à blanc
  • Se chauffer au bois, au charbon, au gaz, etc. : Employer le bois, le charbon, le gaz, etc., pour répandre la chaleur dans sa maison.
  • On saura, on verra de quel bois je me chauffe. : (Figuré) (Familier) → voir bois
  • Nous ne nous chauffons pas du même bois. : (Figuré) (Familier) → voir bois
  • Le bateau à vapeur chauffe : Il allume ses feux, il s’apprête à partir (parce qu’à l’époque les bateaux devaient d’abord chauffer leur bouilloire pour obtenir de la vapeur avant de pouvoir se mettre en marche). On dit de même La locomotive chauffe.
  • C’est un bain qui chauffe. : (Figuré) (Familier) → voir bain
  • Ce n’est pas pour vous que le four chauffe : (Proverbial) (Figuré) Ce n’est pas pour vous que telle chose est préparée.
  • Ça chauffe : (Familier) L’action, la dispute, etc., devient vive.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]