dérivation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : derivation

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Nom 1) Du latin derivatio.
(Nom 2) Verbe composé de dériver et -ation.

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
dérivation dérivations
\de.ʁi.va.sjɔ̃\
La dérivation d'une rivière (1).

dérivation \de.ʁi.va.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de dériver des eaux.
    • La dérivation de la rivière de l’Ourcq , ordonnée par le Gouvernement , promet à notre capitale des avantages multipliés dont on ne peut se faire une juste idée que par l’usage. (Louis-Charles François Petit-Radel, Notice historique comparée sur les aqueducs des anciens et la dérivation de la rivière d’Ourcq, Paris : chez Langlois, an XI, p.1)
    • Parallèlement à la rivière, afin de régulariser le cours de l'eau, les paysans ont d'abord creusé puis cimenté un canal de dérivation équipé de batardeaux, ouvrages permettant de régler le débit de l'eau. (Michelle Jeanguyot & ‎Nour Ahmadi, Grain de riz, grain de vie, CIRAD/Magellan & Cie, 2002, p.55)
  2. (Médecine) (Désuet) Action de détourner une irritation, une cause morbide, de l’attirer d’une partie vers une autre où ses effets sont moins dangereux.
    • Dans les maladies où il faut sur-le-champ une évacuation sanguine avec forte dérivation et prompte révulsion , les ventouses scarifiées souvent l'emportent sur les sangsues : […]. (Louis Vitet, Traité de la sangsue médicale, P.J. Vitet & fils, Paris : chez H. Nicolle, 1809, chap.6, p.333)
  3. (Grammaire) Action de faire sortir un mot d’un autre, soit en ajoutant un préfixe ou suffixe à son radical (dérivation propre), soit en le faisant passer de la classe de mots à laquelle il appartient dans une autre (dérivation impropre).
    • A l'intérieur de ces catégories grammaticales, nous distinguerons la flexion de la dérivation. Togeby les situe à deux niveaux différents dans sa décomposition hiérarchisée des structures immanentes du français : […]. (Claude Gruaz, La dérivation suffixale en français contemporain, Publication Univ. Rouen, 1988, p.25)
    • Des verbes peuvent aussi s'expliquer par dérivation : suffixe -er : biter de bite, piner de pine ; suffixe -ouiller : merdouiller de merde.
      La dérivation concerne également les adverbes. Sont ainsi formés avec le suffixe d'adverbe -ment :
      connement, foutrement, foutument. (Catherine Rouayrenc, Les gros mots, collection « Que sais-je ? » n° 1597, Presses Universitaires de France, 1996, mars 1998, chap.5)
    • La dérivation est dite simple quand elle se fait soit par préfixation, soit par suffixation soit par les deux à la fois. Dans ce dernier cas elle est appelée dérivation parasynthétique. (Edema Atibakwa Baboya, La construction du signifiant, chap.5 de : Le vocabulaire scientifique dans les langues africaines: pour une approche culturelle de la terminologie, sous la direction de Marcel Diki-Kidiri, Editions Karthala, 2008, p.74)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Singulier Pluriel
dérivation dérivations
\de.ʁi.va.sjɔ̃\

dérivation \de.ʁi.va.sjɔ̃\ féminin

  1. (Marine) Action pour un navire de sortir de sa ligne de direction, sous la poussée du vent ou d’un courant.
  2. Déplacement d’un projectile qui, sous l’effet du vent ou de la rotation, sort de sa trajectoire.
  3. (Mathématiques) Calcul d'une dérivée.

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]