dailler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Verbe 1) De daille (« faux »).
(Verbe 2) Peut-être de l’anglais deal (« traiter, distribuer ») ou du néerlandais delen (« partager, distribuer »).

Verbe 1 [modifier le wikicode]

dailler \da.je\ transitif 1er groupe (Voir la conjugaison)

  1. (Languedoc) Faucher [1].

Verbe 2[modifier le wikicode]

dailler \da.je\ intransitif ou transitif 1er groupe (Voir la conjugaison)

  1. Échanger des propos plaisants et conventionnels à travers une fenêtre ou une porte.
    • Un usage dépendant des veillées est celui de dailler. — (Les passe-temps lorrains, 1854)
    • Dailler en patois meusien, c’est intriguer les filles, à la veillée, au moyen de questions burlesques ou mordantes qu’on leur lance à travers la fenêtre. — (Jean Lanher, Roger Marchal, Lorraine vivante : hommage à Jean Lanher‎, 1993)

Verbe 3[modifier le wikicode]

dailler \da.je\ intransitif 1er groupe (Voir la conjugaison)

  1. (Région bordelaise) (En particulier) Exprimer un malheur, une malencontreuse situation subie.
    • Ça daille !

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Gilles Ménage,Claude Chastelain (abbé),Pierre de Caseneuve, Dictionnaire etymologique ou Origines de la langue françoise, 519 pages, 1694, p. 240