partager

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de partage en -er ; néologie rendue nécessaire du fait de l’évolution du sens de partir de « diviser, répartir » vers « s’en aller, s’éloigner ».

Verbe [modifier le wikicode]

Avertissement aux chauffeurs de véhicules à moteur : Partageons la route.

partager \paʁ.ta.ʒe\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se partager)

  1. Diviser une chose en plusieurs parties séparées, pour en faire la distribution.
    • Souvent deux familles prennent une ferme indivise, et les bénéfices sont partagés proportionnellement au nombre d'enfants et aux services qu'ils rendent. — (Eugène Bonnemère, Histoire des paysans, depuis la fin du moyen âge jusqu'à nos jours : 1200-1850, Paris : F. Chamerot, 1856, vol.2, p.447)
  2. (En particulier) Donner une partie de ce qu'on détient.
    • Il partage son goûter.
  3. Répartir.
    • La cour d’appel partagea alors les dommages, selon les principes de la faute commune, constatant que la victime s’était imprudemment aventurée sur un boulevard passager, sans prendre les précautions nécessaires. — (Orville Frenette, L'incidence du décès de la victime d'un délit ou d'un quasi-délit sur l'action en indemnité, Librairie de l'Université d'Ottawa, 1961, page 85)
    • Il partage sa vie, son temps entre ses occupations professionnelles et ses devoirs de famille.
    • (Pronominal) Sa tendresse se partage également entre tous ses enfants.
  4. Avoir une part, avoir droit à une part, prendre sa part d’une chose.
    • Partager également un bénéfice avec quelqu’un.
    • Ils se sont partagé la somme.
    • (Absolument) Il ne partage pas dans cette succession.
    • Achetez cette pièce d’étoffe pour nous deux, nous partagerons.
  5. (Figuré) Avoir en commun.
    • Il y a aussi deux groupes d'astéroïdes, appelés Troyens, qui partagent l'orbite de Jupiter, précédant et suivant la planète de 60 degrés. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
    • En ce cas, cela veut dire que l'erreur béhachélienne était largement partagée, y compris dans les médias, où de nombreux articles étaient déjà parus avant qu'Aude Lancelin ne la signale (ça en fait au moins une qui lit). — (François Taillandier, La France de Nicolas Sarkozy: Chroniques de L'Humanité (2007-2011), éd. Desclée De Brouwer, 2012)
  6. (En particulier) (Figuré) Accompagner une personne dans ses sentiments.
    • Rentrée à la maison, ayant réussi à faire partager aux voisins son inquiétude, Mme Mirondeau les décida, […], à partir sans tarder à la recherche de son époux. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le premier passait son chemin en respirant une fleur et l'on se rendait compte qu'il était à cent lieues de partager l'humeur baroque et déconcertante du second. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Pourquoi ne pouvons-nous pas partager davantage d'histoires de femmes et de leurs obsessions qui ne paraissent pas ringardes et qui servent de piège à clics ? — (Sasha Grey, Juliette Society, tome 2 : La Chambre de Janus, traduit de l'anglais par Pascal Loubet, Le Livre de Poche, 2017)
  7. Donner en partage à quelqu’un.
    • L’idéologie n'est donc qu'un système délirant d'un type un peu particulier. […]. L’idéologie est un système délirant qui se partage, qui se partage tellement qu'il peut servir de base théorique à une réorganisation totalitaire de la société. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 84)
    • On vous a bien partagé, mal partagé.
    • La nature ne l’a pas mal partagé.
  8. Diviser, former dans un tout des parties distinctes.
    • Partager un nombre en deux.
    • Ce fleuve partage le département.
    • Le général partagea son armée en deux corps.
  9. Séparer en partis opposés.
    • La Chambre était partagée dans ce temps-là entre azizistes et hafidistes; […]. — (Annales de la Chambre des députés: débats parlementaires, Paris : Impr. du Journal Officiel, 1911, vol.93, part.2, page 1797)
    • (Pronominal)Mais ce ne fut qu'en l'année 363 de l’hégire, sous le khalifat de Mothi l'Illah l'Abbasside, que les Sunnites et les Schiites se partagèren pour ainsi dire en deux peuples distincts ; les Sunnites se rangèrent du côté des Turcs alors tout-puissants à la cour des khalifes, et les Schiites embrassèrent le parti des Bouïdes, qui se rendirent maîtres de la Perse et de quelques autres provinces. — (Encyclopédie théologique, publiée pa l'abbé Migne, Paris, 1851, , vol. 27, p. 415)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  10. (Pronominal) Se répartir dans le temps ou l'espace.
    • L'année du crapaud se partage en trois périodes distinctes de longueur inégale. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]