distraction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin distractio (« désunion, désaccord, discorde, éloignement »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
distraction distractions
\dis.tʁak.sjɔ̃\

distraction \dis.tʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. Inattention, inapplication de la pensée aux choses dont on devrait s’occuper.
    • Il est d’une telle distraction qu'il a oublié ses tâches ménagères.
    • Je ne manquerai pas de respect à l’égard du législateur au point de l’accuser d’incompétence ou de distraction ; mais enfin, s’il ne l’était pas, incompétent ou distrait, que voulait-il faire ? — (François Sureau, Pour la liberté. Répondre au terrorisme sans perdre raison, Tallandier, 2017)
  2. Résultat de cette inattention.
    • Il nous donnait la comédie avec ses distractions.
    • Voilà une distraction un peu forte.
  3. (Par extension) Ce qui amuse, délasse l’esprit.
    • Mais avec un petit poële net, propre, chauffé par l'électricité et pourvu de thermomètres, avec des températures absolument contrôlables et des écrans protecteurs, la cuisine pourrait devenir une distraction et un amusement même pour les dames âgées ou valétudinaires. — (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Deux heures plus tard, le yawl regagnait son mouillage, nous laissant l'inoffensive distraction d'imaginer d'extraordinaires romans dignes du cinématographe. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Avec le recul, je crois que nous avons été bien reçus par ces derniers [les Amérindiens Achuar] parce que nous leur fournissions une distraction. Ils nous posaient plus de questions que nous ne leur en posions ! — (Philippe Descola, Interview par Olivier Pascal-Moussellard, Télérama n°3392, janvier 2015)
    • Les distractions du voyage me rendirent un peu de calme.
  4. (Droit) (Justice), Séparation d’une partie d’avec son tout.
    • On a demandé distraction de cette terre.
    • Faire distraction d’une somme en faveur de quelqu’un.
    • « Le territoire de Nice et l’arrondissement de Grasse, par distraction du département du Var, forment le département des Alpes-Maritimes » (loi du 23 juin 1860)

Dérivés[modifier le wikicode]

  • distraction de dépens (action d’adjuger à un avoué les dépens qu’il affirme avoir avancés pour sa partie)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin distractio (« désunion, désaccord, discorde, éloignement »).

Nom commun [modifier le wikicode]

distraction (pluriel : distractions)

  1. Distraction.
  2. Amusement, détente, récréation.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]