dominatrice

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) [1] Du latin dominatrix (« maîtresse, souveraine ») [2].

Attestations historiques[modifier le wikicode]

  • (XVIe siècle) La doctrine divine tient mieux son rang à part, comme Reine et dominatrice. — (Montaigne, Essais, Périsse Frères, Paris, 1847 (1re éd. 1595), page 182)

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dominatrice dominatrices
\dɔ.mi.na.tʁis\

dominatrice \dɔ.mi.na.tʁis\ féminin (pour un homme, on dit : dominateur)

  1. Celle qui domine, qui s’arroge une grande autorité, qui exerce un grand empire.
    • O voyage bien différent de celui qu’elle avait fait sur la même mer, lorsque venant prendre possession du sceptre de la Grande-Bretagne, elle voyait pour ainsi dire les ondes se courber sous elle, et soumettre toutes leurs vagues à la dominatrice des mers ! — (Jacques-Bénigne Bossuet, Oraiſon Funébre de Henriette Marie de France, Reine de la Grand’ Bretagne, Grégoire Dupuis, Paris, 1689, page 70)
    • Et pourtant ce n’est plus la Venise du ministre de Louis XI, la Venise épouse de l’Adriatique et dominatrice des mers ; la Venise qui donnait des empereurs à Constantinople, des rois à Chypre, des princes à la Dalmatie, au Péloponèse, à la Crète ; la Venise qui humiliait les Césars de la Germanie, et recevait à ses foyers inviolables les papes suppliants ; la Venise de qui les monarques tenaient à honneur d’être citoyens, à qui Pétrarque, Pléthon, Bessarion léguaient les débris des lettres grecques et latines sauvées du naufrage de la barbarie ; la Venise qui, république au milieu de l’Europe féodale, servait de bouclier à la chrétienté ; la Venise, planteuse de lions, qui mettait sous ses pieds les remparts de Ptolémaïde, d’Ascalon, de Tyr, et abattait le croissant à Lépante ; la Venise dont les doges étaient des savants et les marchands des chevaliers ; la Venise qui terrassait l’Orient ou lui achetait ses parfums, qui rapportait de la Grèce des turbans conquis ou des chefs-d’œuvre retrouvés ; la Venise qui sortait victorieuse de la ligue ingrate de Cambrai, la Venise qui triomphait par ses fêtes, ses courtisanes et ses arts, comme par ses armes et ses grands hommes ; la Venise à la fois Corinthe, Athènes et Carthage, ornant sa tête de couronnes rostrales et de diadèmes de fleurs. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, tome 6, Garnier, Paris, 1910, page 232)
    • Quelquefois la pluie d’un orage, telle qu’une longue écharpe, pendait du ciel, tandis que la campagne restait partout couverte d’azur et de sérénité ; puis un vent tiède chassait des tourbillons de poussière ; — et un ruisseau descendait en cascade des hauteurs de Sicca où se dressait, avec sa toiture d’or sur des colonnes d’airain, le temple de la Vénus carthaginoise, dominatrice de la contrée. — (Gustave Flaubert, Salammbô, Louis Conard, Paris, 1910, page 36)
  2. Femme qui aime ou cherche à dominer son entourage. Femme autoritaire, dragonne.
  3. Synonyme de domina.
    • Pour Gilles Deleuze, le masochiste est essentiellement éducateur. Ce qui fait de la dominatrice, toujours selon Gilles Deleuze, « une masochisante », dominatrice en apparence uniquement. — (Dominatrice sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Forme d’adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin dominateur
\dɔ.mi.na.tœʁ\

dominateurs
\dɔ.mi.na.tœʁ\
Féminin dominatrice
\dɔ.mi.na.tʁis\
dominatrices
\dɔ.mi.na.tʁis\

dominatrice \dɔ.mi.na.tʁis\

  1. Féminin singulier de dominateur ; qui révèle la volonté de dominer une personne ou un pays.
    • Une rage dominatrice — (Céline)
    • Votre Majesté sait, elle, que je ne suis pas, comme beaucoup de gens le disent, un pantin venu d’Italie ; il faut que tout le monde le sache comme Votre Majesté.
      – Eh bien donc, que dois-je faire ? dit Anne d’Autriche courbée sous cette voix dominatrice.
      — (Alexandre Dumas, Vingt ans après, J.-B. Fellens et L.-P. Dufour, Paris, 1846, page 30)
  2. (Se rapportant à une femme) Qui prétend régenter son entourage, et impose souvent sa volonté à ceux qui se laissent faire par faiblesse ou lâcheté. Syn. mégère.
    • Une épouse dominatrice et bougonne, fière de ses millions.
    • En termes psychanalytiques, le héros (= le deuxième amant) constitue une figure du fils œdipien : faible, timide, enfantin, d’une sensibilité de femme, il ne peut posséder totalement et durablement la femme qu’il désire et qui constitue une figure de la Mère interdite, souvent dominatrice (le mythe de Phèdre est très précisément évoqué par Zola dans ses notes préparatoires). — (M.-F. Sculfort, Notes critiques sur La Curée d’E. Zola, 2014)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Italien[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dominatrice
\do.mi.na.ˈtri.t͡ʃe\
dominatrici
\do.mi.na.ˈtri.t͡ʃi\

dominatrice \do.mi.na.ˈtri.t͡ʃe\ féminin (pour un homme, on dit : dominatore)

  1. Dominatrice.

Latin[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

dominatrice \do.mi.naːˈtriː.ke\

  1. Ablatif singulier de dominatrix.