embrouiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De brouiller avec le préfixe en-.

Verbe [modifier le wikicode]

embrouiller \ɑ̃.bʁu.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’embrouiller)

  1. Brouiller, mettre des choses dans une confusion telle qu’on ne peut les démêler.
    • Le mécanisme de ce cylindre, quoique de la dernière simplicité, ne fut d'abord que très-embrouillé dans ma tête; mais, en attendant que mes premières idées se nettoyassent, je fus si aise de les avoir eues, que j'en tressaillis, […]. — (« Quatrième mémoire : Projet d'un nouvel orgue... », dans les Œuvres complètes de Diderot, tome 9, Paris : chez Garnier frères, 1875, p. 158)
    • Nous voilà de nouveau déroulant le fil et nous rapprochant de la région des batteries. Avant de raccorder notre fil à un autre nous eûmes encore des difficultés ; le fil s’embrouillait ; nous manquions de patience ; d’autant que de gros projectiles tombaient à inter­valles. — (Alain, Souvenirs de guerre, p. 127, Hartmann, 1937)
    • Il a embrouillé la situation. — C’est un esprit obscur qui embrouille tous les sujets qu’il traite.
  2. Troubler quelqu’un, lui faire perdre le fil de ses idées.
    • Dans l’Aurore du 4 septembre 1905, Clemenceau reproche à Jaurès d’embrouiller l’esprit de ses partisans « en des subtilités métaphysiques où ils sont incapables de le suivre ». — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, p. 160)
  3. (Pronominal) Perdre le fil de ses idées, de son discours.
    • Il s’embrouille dans sa démonstration, dans ses explications.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « embrouiller »

Références[modifier le wikicode]