démêler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : démèler

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Composé de dé- et mêler. (c. 1155) desmedler.

Verbe [modifier le wikicode]

démêler \de.me.le\ ou \de.mɛ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

Se démêler les cheveux. (sens 2)
  1. Séparer une chose d’autres choses avec lesquelles elle est mêlée.
    • Si on lui présente une masse de vers emmêlés, il y fonce tête basse, mais il n'y goutera pas qu'elle ne soit démêlée. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
  2. Séparer divers éléments d'une même chose, d'un même ensemble.
    • Se démêler les cheveux.
  3. (Figuré) Débrouiller, éclaircir.
    • Démêler une affaire. Démêler une difficulté, un point d’histoire. Démêler une intrigue.
    • Son principal talent était de démêler la vérité, que tous les hommes cherchent à obscurcir. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, VI. Le ministre, 1748)
    • Mes idées ne se démêlaient que lentement. L’intrigue se démêle, commence à se démêler.
  4. Discerner.
    • Il est quelquefois bien difficile de démêler le vrai d’avec le faux, le vrai du faux.
    • Lorsqu’ils se furent assis près d’une table, avec la patience pratique de ces voyageurs philosophes qui ont reconnu l’inutilité du bruit, ils démêlèrent, à travers les vapeurs du tabac, les accessoires obligés d’une auberge allemande : le poêle, l’horloge, les tables, les pots de bière, les longues pipes ; çà et là des figures hétéroclites, juives, allemandes ; puis les visages rudes de quelques mariniers. — (Honoré de Balzac, L'Auberge rouge, 1831)
    • Entrer de nuit dans une ville inconnue est une des choses qui irritent le plus la curiosité du voyageur : on fait les plus grands efforts pour démêler à travers l’ombre la configuration des rues, la forme des édifices, la physionomie des rares passants. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Je démêle, mon fils, que vous ressentez bien plus vivement que moi la dent acérée du désir. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  5. Comprendre ce que pense ou dit autrui.
    • Silvia.— Franchement, je ne haïrais pas de lui plaire sous le personnage que je joue ; je ne serais pas fâchée de subjuguer sa raison, de l’étourdir un peu sur la distance qu’il y aura de lui à moi. Si mes charmes font ce coup-là, ils me feront plaisir : je les estimerai. D’ailleurs, cela m’aiderait à démêler Dorante. […] — (Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, 1730)
    • Il feignait quelquefois de trouver que ses ennemis n’avaient pas tout à fait tort, et de rire de leurs plaisanteries ; cependant ceux qui avaient une connaissance plus approfondie de son caractère démêlaient une rage profonde sous cette apparente modération. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • Mais ils reprirent bientôt leur dispute qui ne dégénéra pas immédiatement en violences, grâce à ce fait qu’aucun des deux partis ne démêlait ce que disait l’autre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 350 de l’édition de 1921)
  6. Contester, débattre.
    • Qu’avez- vous à démêler ensemble ? Ils ont toujours quelque chose à démêler l’un avec l’autre. Je n’ai rien à démêler avec vous.
    • Puisque les chrétiens qui sont civilisés se traitent ainsi entre eux, il n’est pas étonnant que nous, qui sommes des musulmans et des barbares, ayons quelque chose à démêler avec les chrétiens de Bulgarie. — (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841 - 1845)
    • « Que diable puis-je avoir à démêler avec Mr. Sharp ? se demanda-t-il. Est-ce que je me serais fait sans y songer une mauvaise affaire ?… Vous êtes bien sûr que c’est pour moi ? — (Jules Verne, Les Cinq Cents Millions de la Bégum, Hetzel, 1879, chapitre I)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]