empressé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : empresse

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin empressé
\ɑ̃.pʁe.se\

empressés
\ɑ̃.pʁe.se\
Féminin empressée
\ɑ̃.pʁe.se\
empressées
\ɑ̃.pʁe.se\

empressé

  1. Qui s’empresse, qui est zélé.
    • Ils étaient tous empressés autour de lui.
  2. Qui cherche par beaucoup de prévenances à se faire bien voir d’une autre personne.
    • Adolphe pouvait d'ailleurs passer , au début, pour le modèle des amants, tendre, empressé, inquiet dans la juste mesure ; […]. — (Anatole Claveau, La Parisienne, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.83)
    • Substantivement, : Il fait l’empressé auprès de cette femme.
  3. Qui met une sorte de hâte, de précipitation à faire quelque chose.
    • Il était d'ailleurs plus empressé que d'autres à acheter des grammaires et des dictionnaires, et il écrivait fièrement son nom à la première page. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 12)
  4. (Par analogie) Qualifie un air, des manières, des actions, des sentiments, etc., qui montrent de l'empressement, de la sollicitude.
    • Nous réservâmes aux nouveaux venus un accueil qui fut cordial et empressé, mais le temps n'était pas aux effusions et d'un commun avis, il fallait agir vite. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il a l’air empressé, les manières empressées.
    • Des vœux, des désirs empressés.
    • Des soins empressés.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe empresser
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
empressé

empressé \ɑ̃.pʁɛ.se\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe empresser.
    • Eh bien ! récemment l’on a découvert que cette dernière arcature avait été désajourée par un remplissage de seconde main, et l’on s’est empressé de restituer l’ordonnance primitive. — (Ferdinand de Roisin, La cathédrale de Trèves du 4e au 19e siècle, 1861, page 58)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]