précipitation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : precipitation

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin praecipitatio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
précipitation précipitations
\pʁe.si.pi.ta.sjɔ̃\

précipitation \pʁe.si.pi.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. (Au singulier) Extrême vitesse, grande hâte.
    • Marcher avec précipitation, avec trop de précipitation.
  2. (Figuré) (Au singulier) Trop d’empressement, de la trop grande hâte que l’on met soit à former quelque dessein, soit à dire ou à faire quelque chose.
    • Faire les choses avec précipitation.
    • La précipitation compromet la plupart des affaires.
    • Il faut penser, parler, agir mûrement et sans précipitation.
  3. (Chimie) Réaction par laquelle on extrait une matière solide d’une solution et on la rassemble au fond du récipient.
    • D'après MM. Pelletier et Caventou, le carmin est un composé de la matière colorante de la cochenille, […], et des éléments du sel qu'on y ajoute pour en déterminer la précipitation. (Dictionnaire des arts et manufactures, tome A-F, Paris, L. Mathias, 1845, p.617)
    • On était indécis sur la question de savoir si le lait contient ou non, outre la caséine, quelque autre matière albuminoïde : il y en a deux, dont une zymose, qui reste soluble dans l'eau après sa précipitation par l'alcool. (Kosmos: Les mondes, revue hebdomadaires des sciences et leurs applications aux arts et à l'industrie, vol.33, p.98, 1874)
  4. (Météorologie) (Le plus souvent au pluriel) Gouttes ou cristaux produits dans l’atmosphère par la condensation de la vapeur d’eau et qui tombent sur le sol, comme la pluie, la neige, ou la grêle.
    • On nous rappelle que les montagnes attirent les précipitations ; on nous rappelle aussi qu'elles constituent, de la base au sommet, une sorte de complexe biologique où voisinent, rapprochées et comme juxtaposées dans l'espace, les zones climatiques les plus diverses et, par suite, les mondes zoobotaniques les plus variés. (Lucien Febvre, La terre et l'évolution humaine: introduction géographique à l'histoire, éd. Renaissance du livre, 1922, p. 230)
    • En particulier, cette dernière région, au sol essentiellement calcaire, et où les précipitations annuelles n'atteignent que 55 cm., est éminemment favorable aux espèces subsarmatiques et surtout subméditerranéennes […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 112)
    • Les données satellitaires sont très utiles pour étudier la phase initiale de la formation des nuages, lorsqu’il ne se produit encore aucune précipitation. (Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse)

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]