enfiler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIIIe siècle)De fil.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

enfiler \ɑ̃.fi.le\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’enfiler)

  1. Traverser d’un fil par une ouverture pratiquée à cet effet.
    • Enfiler une aiguille, un chapelet, un bracelet.
    • Il avait besoin de vivre dans le sillage d’une femme, fallût-il pour cela enfiler les aiguilles et planter des clous dans les murs !  (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
  2. (Figuré) (Familier) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Cela ne s’enfile pas comme des perles : Se dit de certaines choses qui sont plus difficiles à faire qu’il ne paraît.
  3. On dit aussi, au jeu de bague : Enfiler un anneau.
  4. (Familier) S’engager dans.
    • La bise enfile l’étendue, houle dans les sapinières à longue et morne plainte. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Enfiler un chemin, une route, une allée.
  5. (Guerre) (Marine) Prendre en enfilade.
    • Enfiler une tranchée, un bâtiment.
    • Être enfilé par l’avant, par l’arrière, de l’avant à l’arrière, etc.
  6. (Par extension) Percer de la pointe d’une arme.
    • Mon oncle avait une longue canne, terminée par une brochette de fer, au moyen de laquelle il enfilait les limaces et les escargots, mangeurs de salades. (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
  7. (Vieilli) (Familier) En parlant du Jeu, engager quelqu’un dans une partie désavantageuse, l’entraîner dans une grosse perte.
    • Il s’est laissé enfiler et a fait une perte considérable.
  8. (Vulgaire) Pénétrer lors de rapports sexuels.
    • À genoux dans la boue, le pantalon sur les chevilles, le vieux enfile le gamin qui arbore une expression satisfaite. (Cizia Zykë, Oro, 1985, p. 47)
  9. Mettre, passer un vêtement.
    • Lui-même chaussa en un tournemain ses vieux croquenots mal cirés, avachis et trop grands, puis enfila son pantalon qui lui pendait disgracieusement par derrière.  (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • J’ai vite enfilé ma veste.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]