entraîner

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : entrainer

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir en- et traîner.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

entraîner /ɑ̃.tʁɛ.ne/ ou /ɑ̃.tʁe.ne/ transitif 1er groupe (conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Traîner avec soi, après soi.
    • Les torrents entraînent ce qui s’oppose à leur passage.
    • Le dégel est venu tout à coup, et la débâcle a entraîné les bateaux.
  2. (En particulier) Emmener, conduire avec une sorte de violence.
    • Les sablières actuelles sont à vapeur, une tuyauterie munie d'un éjecteur entraîne le sable avec un jet de vapeur et le projette devant les roues., (Serge Breval, La locomotive à vapeur, sa description, son fonctionnement , 1932, chap. B)
    • C'est bon ! c'est bon ! se décida soudain à balbutier le second pochard en entraînant son compagnon. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Je le pris par le bras et l’entraînai hors de la chambre.
  3. (Figuré) Porter quelqu’un à quelque chose avec force, et comme malgré lui.
    • J'ai beau savoir qu'au fond de ce regard, tout est calcul et complaisance, où qu'il m’entraîne, je le suivrai. (Francis Carco, L'Amour vénal, 1927, p.16)
    • Elle tenta d’entraîner François et, comme celui-ci l'envoyait paître, elle l’abandonna, ouvrit la porte et la referma violemment. (Francis Carco, Brumes, Albin Michel, 1935, p.49)
    • Le premier correspond à l’intrigue, dans laquelle on se laisse entraîner d'autant plus facilement que la feuilletonisation du récit est parfaitement maîtrisée grâce à un découpage et un rythme qui ménagent suspense, dévoilements et rebondissements. (Bernard Leconte & Érika Thomas, Écrans et politique, L'Harmattan, 2004, p.106)
    • Il a été si éloquent qu’il a entraîné tout le monde.
  4. (Figuré) Avoir pour effet, pour résultat, pour conséquence nécessaire, inévitable. — Note : Cela se dit surtout en parlant des choses fâcheuses.
    • Le succès des hommes de Cro-Magnon a entraîné directement ou indirectement la disparition des Néanderthaliens. (L’insoutenable légèreté du darwinisme, dans Le Québec sceptique, n°60, pp.40-47, été 2006)
    • Ses dents en or et sa claudication laissaient entendre, avant qu'il ne se fût livré à la moindre confidence, que son ancien métier entraînait certains risques. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, page 393, Mercure de France, 1921)
    • Le phosphure de zinc employé comme rodenticide puissant produit en général des lésions nécrotiques ou rénales et entraîne la mort par défaillance cardiaque. (Rodenticides: analyses, normes, préparations utilisées en santé publique et en agriculture, FAO, 1985, p.25)
    • (Droit criminel) Cette peine entraîne, par voie de conséquence, telle autre peine.
  5. Préparer un cheval pour la course au moyen de l’entraînement, ou, d’une façon plus générale, préparer une personne à quelque exercice physique ou intellectuel.
    • Il avait appartenu, en qualité de porteur, à une troupe d'acrobates de cirque, puis s'était entraîné au tapis, en vue d'un numéro de « flic-flac » avec rattrape sur les épaules. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Il s’entraîne à la marche.
    • (Figuré) Cet orateur s’est entraîné à la discussion.

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

/ɑ̃.tʁɛ.ne/

Références[modifier | modifier le wikitexte]