erratique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1265) Du latin erraticus, « errant, vagabond ». Rare avant le XIXe siècle.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
erratique erratiques
\ɛ.ʁa.tik\

erratique \ɛ.ʁa.tik\ masculin et féminin identiques

  1. (Didactique) Qui n’est pas fixe.
    • Le bitcoin, valeur erratique et spéculative.
  2. (Géologie) (Géographie) Qualifie des roches qui ont été déplacées par l'eau ou la glace.
  3. Qualifie une chose, une entité ou une personne n’ayant aucune stabilité ou qui est inconstante.
  4. Qui n’a aucun modèle, aucun comportement planifié, prévisible ou discernable.
    • Le comportement de mon patron est erratique.
  5. (Par extension) Peut se dire à propos de choses jonchant le sol.
    • C’était une pièce en angle vitrée, assez vaste et au rangement très soigné. Rangement qui jurait avec le reste des bureaux et des couloirs où s’amoncelaient manuscrits, épreuves en cours, documentations erratiques, livres de confrères et autres colis timbrés destinés aux services de presse interuniversitaires des deux côtés du pays. (Romain Sardou, Personne n’y échappera, Pocket, p. 146)
  6. (Zoologie) Qualifie un animal, en particulier un oiseau, qui n’a pas d’habitation fixe.

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
erratique erratiques
\ɛ.ʁa.tik\

erratique \ɛ.ʁa.tik\ masculin

  1. (Géologie) (Géographie) Zone des blocs de roche qui furent transportés par un glacier.
    • Beaucoup plus tard, Favre (1884), dont les descriptions géologiques très complètes s’apparentent à une étude moderne, recherche minutieusement la limite supérieure de l’erratique et du poli glaciaire. (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Références[modifier | modifier le wikicode]