houppelande

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Peut-être[1] de l’ancien anglais hop-pâda (« pardessus ») dont la francisation du second élément reste difficile à expliquer (« pelisse » ?).
M. Bugge[2] — (Romania, n° 10, page 163) ajoute à l’italien pellanda, l’espagnol sopalanda et le portugais opalanda, et propose pour étymon le latin palla (« robe longue, manteau »). Palla aurait donné *oppallare, formé comme oppalliare, obnubilare et appuyé par expalliatus (« dépouillé de son manteau »). De oppallare serait sorti le substantif néo-latin oppallanda (composé comme guirlande, offrande, viande, etc.), qui est le français houppelande. Cela est ingénieux, mais manque de soutiens historiques[2]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
houppelande houppelandes
(h aspiré)\u.p(ə).lɑ̃d\
Femme portant une houppelande à crevés aux manches perthuisées, 1415.

houppelande (h aspiré)\u.p(ə).lɑ̃d\ féminin

  1. (Habillement) Pardessus, long manteau.
    • Le chevalier de la paix attrapa sur le col de sa houppelande je ne sais quel insecte, qu'il écrasa sur son ongle à la lueur d'un réverbère. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • Père Jacob, soutiens-moi ! je suis un malheureux homme ruiné ; la houppelande que je porte a été empruntée à Reuben, de Tadcaster. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Deux ceintures d'or de broderie qui sont assises sur l'espaulle senestre de deux houppelandes. — (De Laborde, Émaux)
    • Cependant il est un agent de la Compagnie, qui ne doit pas quitter son poste, c’est Popof, – Popof, notre chef de train, un vrai Russe, l’air militaire avec sa houppelande plissée et sa casquette moscovite, très chevelu et très barbu. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Mais du moins des provisions et une grande houppelande lui furent-elles laissées pour son confort. — (Robert Louis Stevenson, Les Gais Lurons, 1881, Traduction Jean-Pierre Naugrette, 2004)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Voir houppelande.

Nom commun [modifier le wikicode]

houppelande \Prononciation ?\ féminin

  1. (Habillement) Houppelande.

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du français houppelande.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
houppelande
\Prononciation ?\
houppelandes
\Prononciation ?\

houppelande \Prononciation ?\

  1. (Habillement) Houppelande.

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • houppelande sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : houppelande.

Moyen français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français houppelande.

Nom commun [modifier le wikicode]

houppelande \Prononciation ?\ féminin

  1. Houppelande.
    • L'autre porte une houpelande, L'autre un pourpoint, l'autre un lodier. — (Machaut)
    • Le comte se tourna en une ruelle, et là se fit desarmer par un sien varlet ; et jeter toutes ses armures à val, et vestit la houppelande de son varlet. — (Froissart)

Références[modifier le wikicode]