italianisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De italien avec le suffixe -isme.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
italianisme italianismes
\i.ta.lja.nism\

italianisme \i.ta.lja.nism\ masculin

  1. (Linguistique) Tour, mot ou usage propres à la langue italienne transposés dans une autre langue.
    • Il y a de nombreux italianismes chez les poètes français du XVIe siècle.
    • Un compte chypriote de 1367 offre l’exemple d’un français truffé d’italianismes et parsemé de mots empruntés au grec. (Mille ans de langue française, Perrin, 2007)
    • Trop plus, trop mieux, le plus de temps sont des italianismes (traductions de troppo più, troppo meglio et il più del tempo) que l’on trouve dans les traductions de Jacques Amyot (1513-1593).
    • La mode des hispanismes, qui était venue, dans les années 1620-1630, équilibrer tant soit peu les anciens « italianismes », est la dernière grande vague d’emprunts à l'étranger, avant les anglicismes de la fin du XVIIIe siècle. (Mille ans de langue française, Perrin, 2007)
  2. (Arts) (Architecture) Goût pour ce qui vient d’Italie.
  3. (Musique) Façon d’écrire la musique caractéristique de ce qui se fait en Italie.
    • Sa production [de Prætorius], impressionnante, presque entièrement consacrée à la musique sacrée, tente de concilier l’aspect savant et rigoureux, très allemand, et des accents d’italianisme […]. (Le Devoir, 21 décembre 2007)

Synonymes[modifier]

en linguistique

Traductions[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

  • (Linguistique) Noms relatifs aux locutions, constructions et usages propres à une langue et à l’expression particulière de cette langue empruntée dans une autre :
  • (Linguistique) Autres noms relatifs à l’expression dialectale et aux usages particuliers d’une ou plusieurs langues, telles que parlées dans une région, un pays ou un régime politique de ce pays :
  • (Linguistique) Autres noms relatifs à des expressions dialectales le plus souvent jugées incorrectes ou impropres dans une langue donnée, ou comme un jargon spécifique d’un groupe social ou d’une activité mais non lié à une région particulière, ni à une langue empruntée particulière :

Références[modifier]

Voir aussi[modifier]