kil

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : kıl, kil-

Conventions internationales[modifier le wikicode]

Symbole [modifier le wikicode]

kil

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du kariya.

Références[modifier le wikicode]

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apocope de kilo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
kil kils
\kil\

kil \kil\ masculin

  1. (Maroc) Mesure de volume équivalente à environ deux litres.
    • Le lait frais vaut généralement 1 franc le kil de 2 litres, tandis que le vin, de qualité très ordinaire, se vend de 1 fr. 25 à 1 fr. 50 le litre. — (Maurice de Périgny, Au Maroc : Fès, la capitale du Nord, Paris : chez Pierre Roger & Cie, 1917, p. 25)
  2. (Argot) Kilo ; kilogramme.
  3. (Argot) Litre de vin.
    • Il s'adressa au cuistot :
      — Je prends un guéridon, tu m'enverras des filets d’harengs pour commencer, une double saucisse-frites, un calendo, un kil, et que ça saute.
      — (Robert Giraud, La petite gamberge: roman, Éditions Denoël, 1961, p. 67)
    • Les deux routiers sont attablés, occupés à exterminer en silence un plateau de fromages et les deux kils de rouge qui vont avec. — (Pascal Perbet, Tribu Vivaldi, Éditions Julliard, 2015, chap. 1)

Traductions[modifier le wikicode]

Afchar[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

kil \kil\

  1. Cendre.

Notes[modifier le wikicode]

Forme du dialecte parlé en Afghanistan. Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

Références[modifier le wikicode]

  • Louis Ligeti, 1957, Sur la langue des Afchars d'Afghanistan, Acta Orientalia Academiae Scientarum Hungaricae, VII:2-3, pp. 109-156.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du moyen breton quil (« nuque »)[1], du vieux breton cil (« dos, revers, recul »)[2].
À comparer avec le gallois cil, le cornique kyl, l’irlandais cúl, etc (sens voisin). Ce mot celtique vient de *qū-los, de la même origine que le latin cūlus et les mots apparentés[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Mutation Singulier
Non muté kil
Adoucissante gil
Spirante cʼhil

kil \ˈkiːl\ masculin

  1. Revers, dos.
    • En em gavet e tal an nor, ar sakrist a skoas warni tri daol secʼh gant kil e zorn. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, p. 92)
      Arrivé devant la porte, le sacristain frappa trois coups sec du revers de la main.
    • Gant kil blevek e zourn pe gant eur frilien e secʼho ar falcʼher ar cʼhouezen diwar e zremm, gwiska a raio e zillad, teuler e gleouiou war e skoaz ha lavarout yô d'ar gèr dre ar cʼharrant priellek. — (Herve ar Menn, Eur falcʼhadeg en Kerne, in An Oaled, n° 41, 3e trimestre 1932, p. 512)
      Le faucheur essuiera la sueur de son visage avec le dos poilu de sa main ou avec un mouchoir, s’habillera, jettera son attirail sur son épaule et rentrera par le chemin boueux.
  2. Talon, dos (lame).
    • Kil ur gontell.
      Le dos d’un couteau.
  3. (Anatomie) Nuque.
    • Hag ar pôtr koz, e dog war choug e gil, a hije e benn, ’n eur zellet en-dro d’ean, [...]. — (Pipi Stoup, Pez eiz real ma mamm-goz, in Kroaz ar Vretoned, n° 5, 6 ar viz Ebrel 1913, p. 3)
      Et le vieil homme, son chapeau sur la nuque, hochait la tête, en regardant autout de lui [...].
    • Job ha Lom a gendalcʼhe da waskañ war benn kil ha treid al loenig. — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, p. 65)
      Job et Lom continuaient d’appuyer sur la nuque et les pattes du petit animal.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Mutation Forme
Non muté kil
Adoucissante gil
Spirante cʼhil

kil \ˈkiːl\

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de kilañ.
  2. Deuxième personne du singulier de l’impératif de kilañ.

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) De la racine germanique *kala- (« geler »). Voyez l'allemand kalt, l'anglais chill et le latin gelu.

Adjectif [modifier le wikicode]

Forme Positif Comparatif Superlatif
Forme indéclinée kil killer kilst
Forme déclinée kille killere kilste  
Forme partitive kils killers

kil \kɪl\

  1. Froid, frais, frisquet.

Synonymes[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Nombre Singulier Pluriel
Nom kil killen
Diminutif killetje killetjes

kil féminin/masculin

  1. Chenal, canal, voie d’eau
    • Daarom hoorde er voldoende water in de kil te staan. — (Hubert Lampo, De prins van Magonia, 1976 (chapitre 4))
      Pour cela il fallait suffisamment d’eau dans le chenal.
  2. Lit d’une rivière, bras d’un fleuve

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,1 % des Flamands,
  • 99,0 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Pays-Bas : écouter « kil [kɪl] »

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


Slovène[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

kil \Prononciation ?\ féminin

  1. Génitif duel de kila.
  2. Génitif pluriel de kila.

Tchèque[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

kil \Prononciation ?\

  1. Génitif pluriel de kilo.