métairie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de métayer avec le suffixe -ie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
métairie métairies
\me.te.ʁi\

métairie \me.te.ʁi\ féminin

  1. Bien-fonds exploité par un colon qui donne pour fermage la moitié des récoltes, ou telle autre portion qui est réglée entre les contractants.
    • La plus grande métairie en superficie était Mauvy : 140 hectares environ, mais la surface labourable ne représentait que 18 % des terres (25 hectares), car l'essentiel était constitué de bruyères (72 hectares), de pâtures (24 hectares) et de taillis (14,3 hectares). — (Isabelle Aristide, La fortune de Sully, Institut de la gestion publique et du développement économique, 1990, Open Edition book, 2014, page 311)
  2. (Courant) Petite ferme, c’est-à-dire à un domaine de moyenne étendue, dont le fermier paie une redevance annuelle déterminée, en argent ou en récoltes.
    • Et grand-père se mit à raconter d'une gaieté un peu fausse comment il avait été placé au lendemain de ses dix ans dans une métairie d'un hameau voisin de la Sabotterie ; « l'Anerie ». — (Norbert Adam, Alfred Maizières, L'Harmattan, 2008)
  3. (Désuet) Exploitation agricole importante.
    • En réalité, dès l’Ancien Régime, le terme de « métairie » désignait dans l’Ouest une exploitation importante, menée par un « laboureur » pourvu d’un notable capital d’exploitation, et notamment d’un ou plusieurs attelages par opposition au « bordage », de beaucoup plus petite dimension, exploité par un bordager ou closier, sensiblement plus démuni de cheptel vif ou mort. Que la métairie fût exploitée en faire-valoir direct, en fermage, ou, très rarement, à mi-fruits, peu importait : le vocabulaire local ne variait pas. Inversement, un bordage donné en bail à mi-fruits n’était jamais qualifié de métairie. — (François Goguel, Bois (Paul) – Paysans de l’Ouest. Des structures économiques et sociales aux options politiques depuis l’époque révolutionnaire dans la Sarthe, dans Revue française de science politique, no 4, 1961, 11, p. 983-987 [texte intégral])

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]