massacrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français macecler/macecrer du latin populaire *matteuculare, dérivé gallo-roman de *matteuca « massue ».

Verbe [modifier le wikicode]

massacrer \ma.sa.kʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Tuer, égorger des hommes qui ne se défendent pas.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Comme faucheurs rasant un pré
      Comme on abat des pommes
      Les Versaillais ont massacré
      Pour le moins cent mille hommes
      Et les cent mille assassinats
      Voyez ce que ça rapporte.
      — (Eugène Pottier, Elle n'est pas morte !, 1871)
    • Les juifs furent expulsés de Bretagne et ceux qui n'obtempérèrent pas assez vite furent massacrés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Tant que l'homme ne fut pas capable de produire plus que le strict nécessaire à sa survivance, les vainqueurs ne pouvaient que mettre en fuite et massacrer les vaincus, et s'emparer des aliments récoltés. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • D'autres fois l’insurrection s'étendait à toute une région. Les tribus chassaient ou massacraient leurs caïds, pillaient ou démolissaient leurs khasbas et se déclaraient en siba. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 40)
  2. (Par hyperbole) Donner un grand nombre de blessures.
  3. (Par extension) Tuer de nombreux animaux à la chasse.
    • des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
    • par ses déprédations, le pigeon — si charmant soit-il - pose lui aussi un gros problème - humain -, non contraire, semble-t-il, aux règles de la SPA, le procédé de dépigeonnisation des mêmes Laboratoires AUFRA parait à cet égard digne d'être noté. Il ne s'agit plus, en effet, de massacrer d'innocents volatiles qui n'en peuvent mais..., mais de les dissuader de revenir. — (Informations sociales, volume 21, Union nationale des caisses d'allocations familiales, 1967, page 121)
  4. (Figuré) (Familier) Gâter, mettre en mauvais état, défigurer.
    • Massacrer des meubles, des tableaux, des statues.
  5. (Figuré) (Familier) Mal faire le travail que l’on doit accomplir, en parlant des artisans, des ouvriers, etc.
    • L’angoisse dans ma voix, le débit lent, ânonnant, les nombreuses hésitations avaient littéralement massacré ce texte d’anthologie. — (Guillaume de Tonquédec, Les Portes de mon imaginaire, 2018)
  6. Mal prononcer, en parlant d'un mot.
    • Les anglophones font davantage l’effort de bien prononcer les noms de famille, quitte à demander une seconde fois le nom de la personne, tandis que la plupart des francophones ne feront pas cet effort. Ils vont massacrer le nom ou se contenter de dire madame ou monsieur. — (Le Journal de Montréal, 23 février 2021)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]