massacrer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français macecler/macecrer du latin populaire *matteuculare, dérivé gallo-roman de *matteuca « massue ».

Verbe [modifier le wikicode]

massacrer \ma.sa.kʁe\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Tuer, égorger des hommes qui ne se défendent pas.
    • Ils prirent des femmes parmi eux, et menèrent une vie agréable jusqu’à l’époque où leur insolence et leur cruauté poussèrent les naturels à en massacrer une partie. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Comme faucheurs rasant un pré
      Comme on abat des pommes
      Les Versaillais ont massacré
      Pour le moins cent mille hommes
      Et les cent mille assassinats
      Voyez ce que ça rapporte.
      — (Eugène Pottier, Elle n'est pas morte !, 1871)
    • Les juifs furent expulsés de Bretagne et ceux qui n'obtempérèrent pas assez vite furent massacrés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Tant que l'homme ne fut pas capable de produire plus que le strict nécessaire à sa survivance, les vainqueurs ne pouvaient que mettre en fuite et massacrer les vaincus, et s'emparer des aliments récoltés. — (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • D'autres fois l’insurrection s'étendait à toute une région. Les tribus chassaient ou massacraient leurs caïds, pillaient ou démolissaient leurs khasbas et se déclaraient en siba. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 40)
  2. (Par hyperbole) Donner un grand nombre de blessures.
  3. (Par extension) Tuer de nombreux animaux à la chasse.
    • des centaines d'embarcations affluent de tous côtés, forment un immense demi-cercle autour des cétacés et les chassent vers quelque crique, où ils sont promptement massacrés. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 37)
    • par ses déprédations, le pigeon — si charmant soit-il - pose lui aussi un gros problème - humain -, non contraire, semble-t-il, aux règles de la SPA, le procédé de dépigeonnisation des mêmes Laboratoires AUFRA parait à cet égard digne d'être noté. Il ne s'agit plus, en effet, de massacrer d'innocents volatiles qui n'en peuvent mais..., mais de les dissuader de revenir. — (Informations sociales, volume 21, Union nationale des caisses d'allocations familiales, 1967, page 121)
  4. (Figuré) (Familier) Gâter, mettre en mauvais état, défigurer.
    • Massacrer des meubles, des tableaux, des statues.
  5. (Figuré) (Familier) Mal faire le travail que l’on doit accomplir, en parlant des artisans, des ouvriers, etc.
    • L’angoisse dans ma voix, le débit lent, ânonnant, les nombreuses hésitations avaient littéralement massacré ce texte d’anthologie. — (Guillaume de Tonquédec, Les Portes de mon imaginaire, 2018)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • \ma.sa.kʁe\
  • France : écouter « massacrer [ma.sa.kʁe] »
  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « massacrer »

Homophones[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]