n’importe quoi

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Tournure ancienne qui conserve sa syntaxe de l’ancien français ; en syntaxe moderne, cela donnerait : il n’importe pas quoi.

Pronom indéfini[modifier]

Invariable
n’importe quoi
\n‿ɛ̃.pɔʁ.tə kwa\

n’importe quoi \n‿ɛ̃.pɔʁ.tə kwa\ masculin singulier

  1. Un objet ou une idée dont la précision importe peu et que l’on peut choisir librement.
    • Vous savez, Marcoul, on clabaude n’importe quoi ! Les méchantes langues n’en sont pas à une supposition, ni à une haine ! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Au lieu d'ajouter la nouvelle structure lieu à la DTD de la Figure 6.14, on définit cet élément pour qu'il puisse contenir n’importe quoi. (Kevin Howard Goldberg, Petit manuel de prise en main de XML, 2009, p. 83)
  2. Ce qui n’a pas beaucoup de sens, qui est absurde, futile ou incongru.
    • Le « sous-off » Coutard […] s’agace: « Les curés obligeaient les montagnards viets à porter des vestes et leurs femmes des soutifs, c’était n’importe quoi. Habillés, ils avaient l’air barbare, de loquedus. » (Arnaud Vaulerin, Coutard l’Asiate, dans Libération (journal), vendredi 5 novembre 2010, p.37)
    • C'est tout et n’importe quoi au point d'en être risible. Cette imposture verbale, fondée sur les associations d'idées du type « marabout, bout de ficelle » est indigne de la littérature. (Anne Egger, Les surréalistes, Éditions Le Cavalier Bleu, 2003, p. 51)

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Locution nominale[modifier]

n’importe quoi \n‿ɛ̃.pɔʁ.tə kwa\ masculin

  1. Fourre-tout.
    • Cette catégorie, c’est du grand n’importe quoi

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]