nièce

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : niece

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Du latin neptis, « petite-fille » puis « nièce », en bas latin, devenu, en latin populaire nĕptia (Corpus Inscriptionum Latinarum). À côté de nĕptia, le latin populaire du sud de la Gaule et de l’Ibérie comprenait une forme concurrente nĕpta (cf. ancien occitan neta/nepta, l’espagnol nieta (« petite-fille »), le catalan et le portugais neta).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
nièce nièces
\njɛs\

nièce \njɛs\ féminin (pour un homme, on dit : neveu)

  1. Fille du frère ou de la sœur.
    • Voilà le moment de donner des preuves de votre amitié à ma malheureuse nièce, et je vous prie de venir auprès d’elle, sans perdre un seul instant. Vous savez combien le marquis de St. Alban était cher à toute la famille, à moi, à ma pauvre nièce ; l’année ne se serait pas passé sans qu’il entrât dans cette famille qui l’honorait, le chérissait : hélas ! il n’est plus de bonheur pour moi, pour nous — (Gabriel Sénac de Meilhan, L'Émigré, Brunswick, Fauche et compagnie, 1797, p. 218).
  2. (Par extension) Fille du cousin ou de la cousine.
    • « Tu as bien vu. C’était ma nièce, Zara-Maria, la petite-fille de [mon oncle] Oktavius. Elle se cherchait une chambre où se coucher. [...] » — (Jean Raspail, Hurrah Zara !, Paris, Albin Michel, 1998, p. 129 sq.).
  3. Épouse du neveu

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]