Annexe:Famille en français

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Consanguinité[modifier le wikicode]

Relation entre deux personnes[modifier le wikicode]

Qui est-il? Si notre plus proche ancêtre commun est :
Pour moi : →
Pour lui :↓
Moi-même Mon parent Mon aïeul,
un grand-parent
Mon bisaïeul,
un arrière-grand-parent
Mon trisaïeul,
un arrière-arrière-grand-parent
lui-même (Moi-même) père,
mère
grand-père,
grand-mère
arrière-grand-père,
arrière-grand-mère
arrière-arrière-grand-père,
arrière-arrière-grand-mère
Son parent enfant :
fils, fille
germain, adelphe :
frère,
sœur
oncle,
tante
grand-oncle,
grand-tante
arrière-grand-oncle,
arrière-grand-tante
Son aïeul
grand-parent
petit-enfant :
petit-fils,
petite-fille
neveu,
nièce
cousin, cousine
cousin germain
cousin au premier degré
grand-cousin,
grand-cousine
arrière-grand-cousin,
arrière-grand-cousine
Son bisaïeul
arrière-grand-parent
arrière-petit-enfant :
arrière-petit-fils,
arrière-petite-fille
petit-neveu,
petite-nièce
petit-cousin (germain),
petite-cousine (germaine)
cousin issu de germain,
cousine issue de germain,
cousin au second degré
grand-cousin issu de germain,
grand-cousin au second degré
Son trisaïeul arrière-arrière-petit-fils,
arrière-arrière-petite-fille
arrière-petit-neveu,
arrière-petite-nièce
arrière-petit-cousin (germain),
arrière-petite-cousine (germaine) ;
petit-cousin issu de germain,
petite-cousine issue de germain
cousin au troisième degré,
cousin arrière-issu de germain
  • Les noms de base sont ceux de la famille proche : père et mère, frères et sœurs, oncle et tante, neveux et nièces, cousins et cousines.
  • La prolongation régulière du tableau à droite se fait : au premier degré, en préfixant par grand- (adverbe, pas d'accord) ; aux degrés suivants, en préfixant par arrière- (adverbe sans accord).
  • La prolongation régulière du tableau vers le bas se fait : au premier degré, en préfixant par petit- (adjectif, avec accord) ; aux degrés suivants, en préfixant par arrière- (adverbe sans accord).
  • La prolongation régulière du tableau suivant sa diagonale principale (moi, fratrie, cousins germains...) se fait : au premier ordre, les enfants de frères ou sœurs différents sont entre eux des cousins au premier degré ; aux ordres suivants, les enfants de cousins au nème degré sont entre eux des cousins au n+1ème degré.

De plus, les cousins ont des qualifications spécifiques aux premiers degrés : les cousins du premier degré peuvent être qualifiés spécifiquement de « cousins germains », ceux du second degré peuvent être des « cousins issus de germain », et ceux du troisième degré (Rare) « arrière-issus de germain »

Noter que l'ancêtre commun avec un cousin du troisième degré (3) est un trisaïeul (3).

Degré de parenté[modifier le wikicode]

Dans l'énoncé des degrés, attention à faire la différence entre le degré de cousinage ci-dessus et le degré de parenté.

  • Le degré de cousinage fonctionne de manière identique au système anglais : cousin au second degré = second cousin.
  • Le degré de parenté légal avec une personne est le nombre de génération qu'il faut franchir depuis le sujet, d'abord en ligne ascendante pour atteindre le premier ancêtre commun, puis en ligne descendante pour atteindre cette personne.

Sur le tableau ci-dessus, c'est le nombre de changement de case pour passer de (moi), en se déplaçant à droite (ligne ascendante) puis vers le bas (ligne descendante) pour atteindre le sujet. Ainsi, un cousin germain est au quatrième degré de parenté légal (et au premier degré de cousinage).

Une difficulté est que les généalogistes doublent parfois le nom d'une relation parentale par l'énoncé du degré légal, comme dans l'expression « un neveu au troisième degré » ou « une arrière-petite-nièce au cinquième degré ». Cette pratique peut entraîner une confusion sur ce qu'est un « cousin au quatrième degré », qui peut être un cousin germain dont on précise le degré de parenté légal (quatrième), ou un très lointain cousin avec lequel on partage un quartaïeul.

Ancêtres[modifier le wikicode]

Les ascendants éloignés, les ancêtres en ligne directe, les aïeux, ont un système de désignation spécifique : les grand-parents sont aïeul masculin et aïeule féminin, leurs parents sont bisaïeul masculin et bisaïeule féminin, la génération précédente est celle de trisaïeul masculin et trisaïeule féminin.

Le système se prolonge sans limite définie, tant que le généalogiste arrive à compter en latin ou en grec : pentaïeul, quinquaïeul ou quintaïeul sextaïeul, septaïeul, octaïeul, nonaïeul, décaïeul, hendécaïeul, dodécaïeul,...

Une alternative plus simple est de suivre la numérotation française : « quatrième aïeul » pour quartaïeul, « sixième aïeul » pour « sextaïeul », etc.

Parentés génériques[modifier le wikicode]

  • Les parents au sens large sont toutes les personnes avec lesquelles est établi un lien de parenté connu.
  • Les cousins au sens large sont tous les parents qui ne sont pas désignés par oncle ou tante (frères et sœurs d'ascendants directs) ou par neveu et nièces (descendants directs de ses propres parents).
  • Les arrière-cousins sont tous les cousins au sens large au-delà des cousins germains.
  • Les arrière-neveux sont tous les descendants de neveux.

Enfants[modifier le wikicode]

Enfants nés[modifier le wikicode]

Enfants nés ensemble[modifier le wikicode]

Ordre de naissance[modifier le wikicode]

Selon l'ordre dans lequel les enfants sont nés.

  • ainé masculin, ainée féminin : le premier enfant né.
  • puîné masculin, puînée féminin : fils né après le premier ou fille née après la première (mais pas obligatoirement deuxième enfant).
  • cadet masculin, cadette féminin : enfant né après le premier, ou avant-dernier enfant né.
  • benjamin masculin, benjamine féminin : le dernier enfant né.

Appellation des frères et sœurs relativement entre eux.

Alliance[modifier le wikicode]

Liens de parenté par un mariage.

Direct Collatéral
-1 beau-parent
beau-père (m)
belle-mère (f)
0 époux, mari (m)
épouse, femme (f)
beau-frère (m)
belle-sœur (f)
+1 bel-enfant
beau-fils, gendre (m)
belle-fille, bru (f)

Enfants d'un des mariés mais issus d'une autre union[modifier le wikicode]

  • demi-frère masculin et * demi-sœur féminin n'ont qu'un parent en commun.
  • Ils peuvent être frère ou sœur utérin (né d'une même mère mais de pères différents) ou consanguin (même père).
  • Par opposition aux frères et sœurs germains (Rare), nés de deux parents identiques.

Métissage[modifier le wikicode]

Degré de parenté[modifier le wikicode]

Le degré de parenté est la distance de génération entre deux personnes. Dans la liste ci-dessous, le premier nombre représente le nombre de générations sur lesquelles on remonte, et le deuxième le nombre de générations sur lesquelles on redescend, sachant qu’on ne repasse jamais deux fois sur la même personne. Exemple : (2, 1) signifie : on remonte de deux générations (jusqu’aux grands-parents) et on redescend de une génération, ce qui correspond aux oncles et tantes.


0 :

  • (0, 0) : soi-même


1er degré de parenté :

  • (0, 1) : enfants (fils et filles)
  • (1, 0) : parents (père et mère)


2e degré de parenté :

  • (0, 2) : petits-enfants
  • (1, 1) : fratrie (frères et sœurs)
  • (2, 0) : grands-parents


3e degré de parenté :

  • (0, 3) : arrière-petits-enfants
  • (1, 2) : neveux et nièces
  • (2, 1) : oncles et tantes
  • (3, 0) : arrière-grands-parents


4e degré de parenté :

  • (0, 4) : arrière-arrière-petits-enfants
  • (1, 3) : petits-neveux et petites-nièces
  • (2, 2) : cousins germains et cousines germaines
  • (3, 1) : grands-oncles et grand(e)s-tantes
  • (4, 0) : arrière-arrière-grands-parents

Liens familiaux[modifier le wikicode]