tante

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Tante, tånte

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Altération enfantine de ante (« sœur du père ou de la mère ») attesté jusqu’au XVIIe siècle, issu du latin amita, de même sens.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
tante tantes
\tɑ̃t\

tante \tɑ̃t\ féminin (équivalent masculin : oncle)

  1. Sœur du père ou de la mère, ou femme de l’oncle.
    • Tante paternelle.
    • Tante maternelle.
    • Tante par alliance.
  2. Cousine germaine du père ou de la mère.
    • Tante à la mode de Bretagne.
  3. (Péjoratif) Homosexuel efféminé.
    • — Ma foi oui, c’est Trompe-la-Mort, dit en se frottant les mains le Biffon. Oh ! c’est sa taille, sa carrure ; mais qu’a-t-il fait ? il ne se ressemble plus à lui-même.
      — Oh ! j’y suis, dit Fil-de-Soie, il a un plan ! il veut revoir
      sa tante qu’on doit exécuter bientôt.
      Pour donner une vague idée du personnage que les reclus, les argousins et les surveillants appellent
      une tante, il suffira de rapporter ce mot magnifique du directeur d’une des maisons centrales au feu lord Durham, qui visita toutes les prisons pendant son séjour à Paris. Ce lord, curieux d’observer tous les détails de la justice française, fit même dresser par feu Sanson, l’exécuteur des hautes œuvres, la mécanique, et demanda l’exécution d’un veau vivant pour se rendre compte du jeu de la machine que la révolution française a illustrée. Le directeur, après avoir montré toute la prison, les préaux, les ateliers, les cachots, etc., désigna du doigt un local, en faisant un geste de dégoût.
      — « Je ne mène pas là Votre Seigneurie, dit-il, car c’est le quartier des
      tantes
      — « 
      Hao ! fit lord Durham, et qu’est-ce ?
      — « C’est le troisième sexe, milord. »
      (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes)
    • Alors il faut chercher dans le monde de la jaquette qui flotte. C’est assez duraille. Il y a une sorte de franc-maçonnerie chez les tantes. Ils se soutiennent entre eux. (Jo Barnais, Mort aux ténors, Série noire, Gallimard, 1956. Ch. IV, p. 33)
  4. Mont-de-piété.
    • J’ai laissé ma montre chez ma tante.

Synonymes[modifier]

Sœur d’un parent :

Homosexuel :

Dérivés[modifier]

Hyponymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Forme d’adverbe[modifier]

tante \Prononciation ?\ féminin

  1. Féminin de tant.
    • Avint le jor en France et grant confusion,
      Que puis en furent mort .C.M., ce savom,
      Et tante jantil dame perdi son compaignon ;
      (La Chanson des quatre fils Aymon, c.a. XIIe siècle, transcription de Ferdinand Castets)

Danois[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

tante neutre

  1. Tante.

Synonymes[modifier]

Haïtien[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français tenter.

Verbe[modifier]

tante \Prononciation ?\

  1. Tenter.

Ido[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe[modifier]

tante \ˈtan.tɛ\

  1. Tellement.

Norvégien[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

tante neutre

  1. Tante.

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

tante

  1. Tante.

Synonymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Prononciation manquante. (Ajouter)