procureuse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1494) Dérivé de procurer avec le suffixe -euse.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
procureuse procureuses
\pʁɔ.ky.ʁøz\

procureuse \pʁɔ.ky.ʁøz\ féminin (pour un homme on dit : procureur)

  1. (Rare) Magistrate représentant le ministère public.
    • Il faut y ajouter les conjoints ou concubines : une antiquaire, un notaire, une détective, une architecte, un juge défroqué, une procureuse de la République, une sociologue, un commissaire-priseur, une pharmacienne. — (Foulek Ringelheim, la Seconde Vie d’Abram Potz, Grand Miroir, 2005)
    • Le (ou la) féministe qui est aussi défenseur (ou seuse) d’une langue française qui évolue sans se dénaturer applaudit l’écrivaine, mais hurle d’effroi devant la procureure, la professeure, la défenseure… La procureuse existe depuis des siècles (n’est-ce pas Porthos ?), et si c’était à l’origine la femme du procureur, c’était également le cas pour la générale, la préfète, voire la pharmacienne. Notre langue est pleine de ressources, utilisons-les pour traduire l’évolution de la société, sans lui faire subir d’outrages inutiles. — (Philippe Renard, « Ça va mieux en le disant », Télérama, no 2939, 10 mai 2006)
    • Khairullozhon Matanov […] est accusé d’avoir voulu cacher aux enquêteurs qu’il était ami avec Tamerlan Tsarnaev […], a indiqué dans un communiqué la procureuse fédérale du Massachusetts, Carmen Ortiz. — (« Un proche des Tsarnaev inculpé un an après les attentats de Boston », site lemonde.fr, 30 mai 2014, [lire en ligne (page consultée le 19 janvier 2015)])
  2. (Désuet) Femme du procureur.
    • Apprenez, monsieur Porthos, dit-elle, que mon coffre-fort, tout coffre-fort de procureuse qu’il est, est peut-être mieux garni que celui de toutes vos mijaurées ruinées. — (Alexandre Dumas, les Trois Mousquetaires)
  3. (Religion) Religieuse chargée des intérêts temporels d’une maison religieuse.
    • La procureuse rendra compte pareillement de l’état, de la quantité et de la consommation des grandes provisions, telles que grain, vin, etc. — (Constitutions et règles de la compagnie des religieuses de Sainte Ursule, 1838)

Notes[modifier le wikicode]

La féminisation des noms de métiers et de fonctions est un sujet débattu dans la francophonie :

L’avis des grammairiens est parfois différent. Grevisse consacre un chapitre à la féminisation dans Maurice Grevisse, Cédrick Fairon, Anne-Catherine Simon, Le Petit Bon usage de la langue française, De Boeck Supérieur, 2018, p. 513.

Synonymes[modifier le wikicode]

Magistrate :

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Magistrate, femme du procureur :

Religieuse :

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
procureuse procureuses
\pʁɔ.ky.ʁøz\

procureuse \pʁɔ.ky.ʁøz\ féminin

  1. (Désuet) Entremetteuse.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]