rassasier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

rassasier /ʁa.sa.zje/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Donner suffisamment à manger, pour apaiser la faim ou pour satisfaire l’appétit.
    • Nous avons renoncé, ma femme et moi, au frometon : nous sommes rassasiés de protides. Puis, pour l'accompagner, le vin manque, […]. (Gaston Cherpillod, La Nuit d'Elne, L’Âge d'Homme, 1985, p.136)
    • Ce mets lui semble si bon qu’il ne peut s’en rassasier.
  2. (Figuré) Apaiser en les satisfaisant, en parlant des désirs, passions.
    • Il est plein de désirs qu’on ne peut rassasier.
    • Il n’est jamais rassasié d’argent.
    • Après les grandes choses qu’il a faites, il devrait être rassasié de gloire.
    • Je ne pouvais rassasier mes yeux d’un si beau spectacle.
    • Il n’a pu encore rassasier sa curiosité.
    • Se rassasier de plaisirs.
    • Ce n'est pas moindre folie de croire qu'on puisse rassasier une âme raisonnable avec des choses matérielles, quelles qu'elles soient. (Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: anthologie en langue française: Volume 2; Volume 4, 1993)
  3. (Propre) (Figuré) Satisfaire jusqu’à la satiété, jusqu’au dégoût.
    • Il nous a rassasiés de bonne chère.
    • On le rassasia de fêtes, de musique.
    • Ils sont rassasiés l’un de l’autre.
    • Le public est rassasié de vers.
  4. (Par hyperbole) Accabler, faire éprouver autant qu’on peut en faire supporter.
    • Rassasier quelqu’un de dégoûts, d’injures, d’opprobres.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]