riflard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(sens 1 à 3) (1450) De rifler et -ard. Le sens spécifique de rabot apparaît en 1622.
(sens 4) (1801) Par antonomase de Riflard, personnage ridicule apparaissant avec un parapluie dans la pièce La Petite Ville de Louis-Benoît Picard.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
riflard riflards
\ʁi.flaʁ\

riflard \ʁi.flaʁ\ masculin

  1. Sorte de grand rabot à deux poignées, qui sert à dresser le bois de charpente.
  2. Ciseau en forme de palette, qui sert aux maçons pour ébarber les ouvrages de plâtre.
  3. La laine la plus longue et la plus avantageuse d’une toison.
  4. (Populaire) Vieux parapluie.
    • Une petite pluie mince et tenace dégoulinait sans arrêt depuis la veille et les passants, recroquevillés sous leurs riflards […] lui fournissaient l’impression vague de spectres titubants. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • Je refuse en termes verts qui étonnent le citoyen, comme il m’injurie je le menace de mon riflard et vive l’indépendance ! — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, p. 199)
    • Quand il pleut le jour de la Saint-Médard
      Pendant quarant’ jours faut prendr’ son riflard.
      — (Michel Vaucaire, chanson À la Saint Médard interprétée par les Frères Jacques)
  5. (Vulgaire) Pénis.

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • riflard sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]