servitude

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin servitudo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
servitude servitudes
\sɛʁ.vi.tyd\

servitude \sɛʁ.vi.tyd\ féminin

  1. Esclavage, captivité ; état d’un peuple entièrement subjugué.
    • Historiquement, lorsqu'une ethnie envahit le territoire d'une autre ethnie, elle la réduit habituellement en servitude. — (« L’insoutenable légèreté du darwinisme », dans Le Québec sceptique, n° 60, été 2006, pages 40-47)
    • Le joug de la servitude.
    • Délivrer, tirer de servitude.
    • Sortir de servitude.
  2. (Sens figuré) État d’un homme assujetti, livré à ses passions.
    • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu'on nomme l'amour, d'un mot trop doux parce qu'on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d'animalité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
  3. Contrainte ; assujettissement.
    • La servitude militaire est lourde et inflexible comme le masque de fer du prisonnier sans nom, et donne à tout homme de guerre une figure uniforme et froide. — (Alfred de Vigny, Servitude et grandeur militaires, 1835)
    • De fastidieuses productions de généalogies, de froides disquisitions sur les faits, d'insipides vérifications de dates sont les charges et les servitudes de l'écrivain. — (François-René de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, 3e partie, livre 19, chapitre 1, Paris, chez Boulanger et Legrand, 1851, tome 3, page 4)
    • Pourtant, il s’en trouvera pour voter pour lui avec enthousiasme.
      Pourquoi certains, demandait Spinoza il y a 350 ans, « combattent-ils pour leur servitude comme si c’était pour leur salut ? »
      — (Joseph Facal, Comment peut-on sérieusement appuyer Justin?, Le Journal de Montréal, 9 février 2021)
  4. (Droit de propriété) Assujettissement, une charge que doit supporter le propriétaire d’une maison, d’une terre, comme un passage, une vue, l’écoulement des eaux, etc.
    • Imposer une servitude.
    • Racheter une servitude.
    • Il y a de fâcheuses servitudes sur cette maison.
    • Servitudes urbaines.
    • Servitudes rurales.
    • Servitude de passage, de vue.
    • Servitude de tréfonds.
  5. (Au pluriel) (Technique) Installation, réseau, alimentation auxiliaire qui est nécessaire au fonctionnement d’un appareil, d’un système, d’un laboratoire.
    • Servitudes d’habitacle (climatisation, éclairage interne d’une voiture, d'un avion)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus servitude figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : esclavage.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin servitudo.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
servitude
\ˈsɜː.vɪˌtjuːd\
servitudes
\ˈsɜː.vɪˌtjuːdz\

servitude \ˈsɜː.vɪˌtjuːd\

  1. Servage.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • Sud de l'Angleterre (Royaume-Uni) : écouter « servitude [Prononciation ?] »