térébrant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin terebrans (« perçant »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin térébrant
\te.ʁe.bʁɑ̃\

térébrants
\te.ʁe.bʁɑ̃\
Féminin térébrante
\te.ʁe.bʁɑ̃t\
térébrantes
\te.ʁe.bʁɑ̃t\

térébrant \te.ʁe.bʁɑ̃\

  1. (Didactique) Perçant ; cri très aigu
    • Des cris aigres, térébrants, retentissaient sur la tête du braco, des claquements d’ailes qui tournaient en rond. — (Maurice Genevoix, Raboliot, 1925, quatrième partie, chapitre 1, page 215 de l’édition du Livre de Poche)
  2. (Zoologie) Se dit d’organismes creusant des galeries dans des matériaux durs, tels que le bois, la pierre ; il peut par exemple s’agir d’insectes terrestres ou de crustacés marins dont les coquilles bivalves ont la faculté de percer les pierres.
    • Dans ses eaux profondes refroidies à trois degrés au-dessous de l'air ambiant grâce au courant de Humboldt, le taret - la broma- un mollusque térébrant qui perce les coques des navires dans la tiédeur tropicale, ne prospère pas. — (Marie Helmer, Cantuta : recueil d'articles 1949-1987, Madrid : Casa de Velázquez, 1993)
  3. (Médecine) Qualifie une lésion qui va en s’approfondissant dans les chairs.
    • Ulcération térébrante.
  4. (Médecine) Qualifie une douleur qui progresse de la surface vers l’intérieur du corps.
  5. (Figuré) Qualifie une douleur vive et poignante.
    • Douleurs térébrantes.
  6. (Figuré) Qui pénètre l’esprit ; qui le marque.
    • Un élancement, une morsure térébrante lui venait du tréfonds de la forteresse, éveillée, ébranlée maintenant du matin au soir par des bottes lourdes. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
    • Toutes choses étaient, une fois de plus, tellement belles ; et pourtant, il y avait très nettement, dans ce bouillonnant désir, le douloureux pressentiment d’une captivité ; le sentiment inquiétant que tout ce que l’on croit atteindre vous atteint ; le térébrant soupçon que les affirmations fausses, distraites, sans importance personnelle, auront toujours dans ce monde un écho plus puissant que les véritables, et les plus singulières. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, page 162)
    • J’avais désormais le physique ordinaire d’une jeune fille de seize ans, ce qui ne devait pas être la vision la plus térébrante de l’univers. — (Amélie Nothomb, Biographie de la faim, Éditions Albin Michel, Paris, 2004)
    • […], on découvre que Perec, adepte du pastiche et du mélange cher à Proust, insiste sur : […]
      ; 2. son angoisse face à la puissance évocatrice et térébrante de certains mots qui fera de lui un « tueur de mots oubliés », un néologiste père obligé de mots substitutifs, et un dresseur de définitions si prisé et si redouté des mots-croisistes.
      — (Maurice Corcos, Penser la mélancolie: Une lecture de Georges Perec, éditions Albin Michel, 2005)
    • Herbaut, 42 ans, traque l’oubli partout, sans cesse. Souvent posées, toujours intranquilles, ses images dressent un état des lieux térébrant, une fois le pire advenu. — (Guillaume Herbaut en temps et en lieux, dans Libération (journal), du 29 novembre 2012, page 23)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
térébrant térébrants
\te.ʁe.bʁɑ̃\

térébrant \te.ʁe.bʁɑ̃\ masculin

  1. (Entomologie) Membre des térébrants.

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe térébrer
Participe Présent térébrant
Passé

térébrant \te.ʁe.bʁɑ̃\

  1. Participe présent de térébrer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]