tuque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (1726) Canadianisme : (1) d’un mot occitan touc désignant une colline dans les toponymes (cf. Tuque de Robert sur Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg[1] ; ou (2) de bonnet à la turque étant donné que le notaire responsable de la première attestation en 1726 faisait varier tuque avec bonnet à la turque dans ses inventaires.[2]
(Nom commun 2) Du latin tegula (« tuile »).[3]

Nom commun 1[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tuque tuques
\tyk\

tuque \tyk\ féminin

  1. (Canada) Coiffure faite ordinairement de laine ou de tissu et dont la forme varie, traditionnellement conique et surmontée facultativement d’un pompon, portée pour se protéger du froid l’hiver.
    • Pourquoi, alors, portez-vous une tuque verte, cette année, au lieu de votre belle tuque rouge habituelle ?
      — Comment ça, une tuque verte ? Je n’ai pas de tuque verte, moi !
      — Mais oui ! Regardez-vous dans le miroir, Père-Noël, votre tuque est aussi verte que le sapin.
      (Micheline Duff, Contes de Noël - Pour les petits et les grands, Québec Amerique, 2012)
  2. (Désuet) Colline.
    • Pour éviter le plus possible les rivières et les marais, et après avoir examiné le contour de la région qui s’étalait à nos yeux, je dirigeai l’expédition par le nord-nord-est, vers une tuque rocheuse distante de 6 kilomètres ; […]. (Dans une traduction française par Henriette Loreau (née en 1815 à Bray-sur-Seine, Seine-et-Marne, France) de: Henry Morton Stanley, Dans les ténèbres de l’Afrique, volume 1, 1890, p. 274)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Coiffure faite de laine ou de tissu :
Colline arrondie :

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier | modifier le wikicode]

  • Anglais : tuque (Canada)

Nom commun 2[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tuque tuques
\tyk\

tuque \tyk\ féminin

  1. (Marine) (Désuet) tente ou abri qu’on élevait quelquefois à l’avant, plus souvent à l’arrière, sur la dunette.[3]

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

  • Canada : Québec en général et le reste du Canada à l'Est de Montréal[4] : [t͡sʏk]
  • Canada : Nouveau-Brunswick et Nouvelle-Écosse, Gaspésie et Côte-Nord au Québec[4] : [tyk]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Hélène Cajolet-Laganière, « Marques et indicateurs géographiques dans le dictionnaire général du français de l’équipe FRANQUS », Français du Canada - Français de France VIII : Actes du huitième Colloque international de Trêves, du 12 au 15 avril 2007, Niemeyer, Tübingen, 2009, pp. 121-135; cit. p.125.
  2. Francis Back, « Tuque, teuge, toque ou bonnet à la Turque? » Cap-aux-Diamants : la revue d'histoire du Québec, n° 53, 1998, p. 56.[1]
  3. a et b Dictionnaire des dictionnaires. Lettres, sciences, arts, encyclopédie universelle, tome 6, Rein-Zz, 1892, p. 724
  4. a et b Phono, « Affrication de / t / et de / d / », 1997

Anglais[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Emprunt du français canadien tuque (même sens), aussi une variante de toque.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

tuque \tjuːk\

  1. (Canada) Tuque, bonnet.