pompon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De pompe (« cérémonial ») avec le suffixe -on.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
pompon pompons
\pɔ̃.pɔ̃\
Pompons colorés.

pompon \pɔ̃.pɔ̃\ masculin

  1. Ornement en forme de houppe, de boule et qui sert dans la toilette et dans l’ameublement.
    • […] de longues files d’ânes blanchâtres portant de la paille hachée, ficelée avec des résilles de cordelettes ; et c’est tout : l’âne qui marche en tête, l’âne coronel, a toujours un petit plumet ou un pompon qui marque sa supériorité dans la hiérarchie de la gent à longues oreilles. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Les brides et les bâts des chameaux étaient tout parés de perles brillantes et de pompons multicolores. — (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois Contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
  2. Houppe de laine en forme de boule que les militaires portaient à leur képi de grande tenue et d’un ornement de même genre que les marins de l’État portent encore à leur béret.
  3. Boule de laine en haut d’un bonnet, d’une tuque.
    • On pouvait y apercevoir au sol du matériel de premiers soins, un paquet de cigarettes, un briquet vert et une tuque d’hiver à pompon noire, jaune et blanche. — (Jonathan Tremblay, Une enquête est ouverte sur la mort d’un Noir tué par la police, Le Journal de Montréal, 02 novembre 2020)
  4. (Figuré) Activité, manière d'être ou de faire, comparée à un ornement agréable mais de peu de fonds.
    • Notre frivole aréopage
      Donne des lois à vos héros,
      Et des pompons du badinage
      Nous semons vos graves bureaux.
      — (“Almanach des Françaises célèbres par leurs vertus, leur talents ou leur beauté – dédié aux dames citoyennes qui les premières ont offert leurs dons patriotiques à l'Assemblée Nationale”, « Épître aux hommes » ; chez Lejay fils libraire, Paris, 1790, page 7)
  5. Houppe de laine suspendue et balancée au-dessus d’un manège forain, donnant droit à un tour gratuit supplémentaire à l’enfant qui parvient à le décrocher (voir expression ci-dessous).
  6. (Péjoratif) Summum ; sommet ; pire.
    • C’est aussi la preuve du déclin de son auteur, le metteur en scène John Guillermin. Auteur de quelques pellicules élégantes et/ou [sic] spectaculaires dans les années 60/70, le réalisateur Britannique s’enfonçait avec les années 80 dans la nanarditude la plus complète… Le pompon étant atteint quelques années après avec le consternant King Kong 2. — (Palplathune, Tanya et les animaux de la jungle : Avis sur Sheena, reine de la jungle, sur le site SensCritique (www.senscritique.com), le 18 novembre 2011)
  7. (Figuré) Ornement ajouté.
    • N’importe ! ce sont là de jolis souvenirs ; un peu grotesques, mais avec un petit pompon d’héroïsme. — (Alphonse Daudet, Mon képi, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 125)

Dérivés[modifier le wikicode]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Moyen français[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

pompon \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de pepon.

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

pompon \Prononciation ?\

  1. (Désuet) (Rare) Orthographe alternative de pompom.

Prononciation[modifier le wikicode]

Espéranto[modifier le wikicode]

Forme de nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier
Nominatif pompo
\ˈpom.po\
Accusatif pompon
\ˈpom.pon\
voir le modèle

pompon \ˈpom.pon\

  1. Accusatif singulier de pompo.