apostropher

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De apostrophe.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

apostropher /a.pɔs.tʁɔ.fe/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Interpeller par une apostrophe.
    • Deux jours après, en s'en allant, il apostrophait les mœurs modernes.
      - L'amour prend la couleur de chaque siècle. En 1822 il est doctrinaire.
      (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
  2. (Familier) Adresser la parole à quelqu’un, pour lui dire quelque chose de désagréable
    • Les yeomen séparèrent les prêtres irrités, qui continuaient à élever la voix, s’apostrophant l’un l’autre en mauvais latin, […]. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Dites donc, vous autres, – les apostropha-t-il, […], – je meurs de fatigue, et je ne me tiens plus sur les jambes d’avoir été si longtemps en selle. Impossible de vous accorder une seule seconde d’entretien, je suis fourbu, esquinté. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit en 1910 par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, p.31, éd. 1921)
  3. (Par extension) (Désuet) Donner un coup à (quelqu’un).
    • Il l’a apostrophé d’un coup de bâton.
Note[modifier | modifier le wikitexte]
Les neuf verbes français en ap- qui ne contiennent qu’un seul p au lieu de deux consécutifs sont : apaiser, apercevoir, apeurer, apitoyer, aplanir, aplatir, aposter, apostropher, apurer. Certains autres verbes très rares pourraient également être ajoutés à cette liste, par exemple apériodiser.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]