adresser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(début du xve siècle) Composé de a- et de dresser.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

adresser /a.dʁɛ.se/ ou /a.dʁe.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Envoyer directement à une personne, en un lieu.
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière : […]. (Octave Mirbeau, Mon oncle,)
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)
    • Adresser une lettre, un paquet à quelqu’un.
    • Vous n’avez qu’à me l’adresser à tel endroit.
    • Vous adresserez vos lettres à un tel, pour qu’il me les fasse tenir.
    • Cette lettre lui est adressée.
    • Le paquet vous est adressé, mais il doit s’y trouver une lettre pour moi.
    • Vous m’avez adressé un homme qui n’a pu me rendre raison de rien.
    • Il m’a adressé à un excellent ouvrier.
    • Adresser des vœux, une question, une demande.

adresser /ad.ʁɛ.se/ ou /ad.ʁe.se/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Rare) Toucher droit où l’on vise.
    • Adresser au but. Vous avez bien adressé, vous avez mal adressé.

s’adresser /ad.ʁɛ.se/ ou /ad.ʁe.se/ (Pronominal) 1er groupe (conjugaison)

  1. Aller trouver directement quelqu’un, avoir recours à ses services, soit de vive voix, soit par écrit.
    • Dis-donc, Rosalie, s'écrie-t-il en s’adressant à sa femme, grosse personne blonde, molle et tavelée. (Octave Mirbeau, Notes de voyage, dans La vache tachetée, 1918)
    • La prière, c'est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n'est aussi absurde que de s'adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.248)
    • Le succès lui venant du public des galeries, c'était à lui qu'elle s'adressait. (Francis Carco, L'Homme de Minuit, 1938)
    • Je m’adresse à vous comme à la seule personne de qui je puisse attendre quelque secours.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • Adresser la parole à quelqu’un, Parler à quelqu’un.
  • Vous vous adressez mal ; Vous vous méprenez.
  • S’adresser à quelqu’un ; Adresser la parole à quelqu’un.
C’est à vous que ce discours s’adresse, etc.
  • Cela s’adresse à vous ; Chose qui concerne] quelqu’un, qui le désigne dans un discours, dans un compliment indirect, dans une critique où même il n’est pas nommé.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]