apprentissage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1395) composé de apprenti et -age.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
apprentissage apprentissages
/a.pʁɑ̃.ti.saʒ/

apprentissage /a.pʁɑ̃.ti.saʒ/ masculin

  1. Action d’apprendre un métier ; état d’un apprenti.
    • Moi, j'étais en apprentissage, depuis 1804, chez le vieil horloger Melchior Goulden, à Phalsbourg. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Dans tel métier, l’apprentissage est difficile, long, laborieux.
    • Mettre un jeune homme, une jeune fille en apprentissage
    • Un garçon qui fait son apprentissage.
    • Il a fait son apprentissage sous un tel, chez un tel.
    • Contrat d’apprentissage.
  2. (Figuré) Dans un sens plus large, premiers essais qu’on fait d’une chose pour y devenir habile.
    • Un insuccès ne peut rien prouver contre le socialisme, depuis qu’il est devenu un travail de préparation ; si l’on échoue, c’est la preuve que l’apprentissage a été insuffisant ; il faut se remettre à l’œuvre avec plus de courage, d’insistance et de confiance qu’au­trefois […] (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p. 42)
    • Ce financier a fait son apprentissage aux dépens des malheureux qu’il a ruinés.
    • Faire l’apprentissage de la guerre, de la politique, de l’intrigue, de la perfidie, du crime.
  3. Absolument,
    • La vie est un long apprentissage.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]