douloureux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin dolorosus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin douloureux
/du.lu.ʁø/
Féminin douloureuse
/du.lu.ʁøz/
douloureuses
/du.lu.ʁøz/

douloureux /du.lu.ʁø/

  1. Qui cause de la douleur ou qui marque de la douleur.
    • Ainsi, vous croyez, n'est-ce pas, sur le rapport de M. Guillotin, que sa machine est le moyen le plus sûr, le plus rapide et le moins douloureux de terminer la vie? (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • […]; d'abord pisiformes, durs et peu sensibles, ces boutons grossissent, s’abcèdent, deviennent douloureux et fluctuants. (G. Marotel, Parasitologie vétérinaire, J.-B. Baillière & fils, 1927, p.520)
    • Je sentais l’intensité du courant grandir et à mesure ma gorge, mes mâchoires, tous les muscles de mon visage, jusqu’à mes paupières se contracter dans une crispation de plus en plus douloureuse. (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. (Par extension) Qualifie les parties du corps, lorsqu’elles deviennent tellement sensibles qu’on n’y saurait toucher sans causer de la douleur.
    • L’atteinte des glandes salivaires est plus rare et concerne principalement la parotide qui est dure, saillante et douloureuse à la pression. (J.P. Euzéby, Abrégé de Bactériologie Générale et Médicale à l'usage des étudiants de l’École Nationale Vétérinaire de Toulouse, chap. « Actinobacillus »,)
  3. Qui cause de la peine, du chagrin, de l’affliction.
    • À ces dévergondages, à ces déliquescences, à ces dépravations, il y a de douloureuses conséquences. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
  4. Qui exprime sa douleur, peiné, chagrin, affligé.
    • Oscar Wilde n’inspire plus de colère, même aux sectaires de la vertu. Tous n’ont plus, pour lui et pour son martyre, que de la pitié douloureuse. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Le front barré des plis de la plus douloureuse perplexité, il était là, immobile […]. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Elle accaparait de ses trémolos douloureux notre petit monde rétréci où nous étions en train de merdouiller en chœur par sa faute. (Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)
    • C’était bizarre. Jamalou n’éprouvait plus, devant cette face douloureuse dont les yeux révulsés, la bouche aux lèvres tuméfiée, presque noire, révélaient l’atroce agonie, aucune espèce de compassion. (Francis Carco, L’Homme de Minuit, 1938)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]