encens

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin incensum (« bûcher offert au dieu, holocauste »), dérivé de incendere qui donne incendie.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier et pluriel
encens
/ɑ̃.sɑ̃/

encens /ɑ̃.sɑ̃/ masculin

  1. Espèce de résine aromatique dont on fait souvent usage dans les cérémonies religieuses.
    • L’encens ne brûle plus sur nos autels ; nos harpes, nos tambourins et nos trompettes sont muets. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L’encens, qui était une gomme résineuse, était exclusivement réservé aux cérémonies religieuses. (Marcel Hégelbacher, La Parfumerie et la savonnerie, 1924)
    • Un souffle de parfum qu’elle porte, une odeur d’encens et de fleurs, vient à moi, et à ce parfum qui la désigne comme un vrai nom, je la reconnais […] (Henri Barbusse, L’Enfer, 1908)
    • Quelques hommes seulement prirent part aux obsèques et peu de femmes même, de celles qui profitent de toutes les occasions pour sortir leurs vêtements noirs, leurs toquets de crêpe et qui aiment renifler l’odeur de l’encens. (Jean Rogissart, Passantes d’octobre, 1958)
  2. (Figuré) Louange outrée dont on flatte quelqu’un.
    • Il ne refuse pas l’encens le plus grossier. - Respirer avec volupté l’encens.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Ancien occitan[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin incensum.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

encens masculin

  1. Encens.

Variantes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844