fin de semaine

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Composé de fin, de et semaine. Dans le sens 2 (« samedi-dimanche »), il s'agit d'une traduction de l'anglais , cette notion ayant vu le jour et ayant été nommée en premier lieu dans le monde britannique.

Locution nominale[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fin de semaine fins de semaine
/fɛ̃ d‿sə.mɛn/

fin de semaine /fɛ̃ d‿sə.mɛn/ féminin

  1. (Europe) (Québec) Les deux derniers jours de la semaine de travail : jeudi et vendredi ou le dernier jour de la semaine : vendredi. (Prononcé /fɛ̃.də.smɛn/ au Québec.)
    • […] un échantillon d’urine recueilli en fin de période de travail (surtout en fin de semaine) pourrait permettre l’évaluation de l’intensité de cette exposition. (Robert R. Lauwerys et al., Toxicologie industrielle et intoxications professionnelles, 2007)
  2. (Québec) (Europe) Ensemble de deux jours, généralement chômés, que constituent le samedi et le dimanche. (Prononcé /fɛ̃.dsə.mɛn/ au Québec.)
    • Le couple me demanda mes coordonnées. Qui sait, peut-être viendraient-ils voir ce qu’il subsistait des reliques laissées par ma grand-mère, puisqu’ils seraient là désormais toutes les fins de semaine. (Bernard Foglino, Le Théâtre des rêves, 2006, p. 50)
    • Je me souviens d’interminables samedis où nous passions la journée à trotter, à taper, à sauter. Parfois je me jetais par terre simulant une crampe ou un claquage, je respirais le gazon ras, la terre humide, seuls bons moments de ces fins de semaine. (Rafaël Pividal, Le Petit Marcel, Livre de Poche, 1989, p. 67)
Note[modifier | modifier le wikicode]
Au Québec, traditionnellement, dans le sens 2, le mot week-end n'était pas utilisé, ayant été traduit spontanément par fin de semaine. Vers la fin des années 1980, un curieux débat a été soulevé, selon lequel ce mot devait être remplacé en « bon français » par week-end puisque seul ce dernier mot figurait dans les dictionnaires normatifs. Le mot week-end s'est alors répandu, principalement par le canal du « français radio-canadien ». Aujourd'hui, week-end et fin de semaine sont à peu près aussi répandus l'un que l'autre, avec sous-jacent le débat entre l'alignement du français québécois sur la norme française et la volonté québécoise d'éviter les emprunts à l'anglais.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Au Québec, on fait la différence entre /fɛ̃.dsə.mɛn/ (samedi-dimanche, syn. week-end) et /fɛ̃.də.smɛn/ (« fin de la semaine de travail », soit grossièrement le jeudi et le vendredi).