fléchir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : flechir

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin flectere (« courber », « ployer »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

fléchir transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Faire ployer, courber.
    • Fléchir la tige d’un arbre.
    • Fléchir quelque partie du corps.
    • Le muscle qui fléchit la première phalange du petit doigt.
    • Fléchir le genou, les genoux.
    • Une baguette de fer fléchie et tordue.
    • (Figuré) Fléchir le genou, les genoux devant quelqu’un, s’abaisser, s’humilier devant lui.
  2. (Figuré) Amener à compassion, toucher de pitié, attendrir, adoucir.
    • Fléchir ses juges.
    • Se laisser fléchir aux prières, par les prières.
    • Il est inexorable, rien ne peut le fléchir.
    • Son repentir devrait fléchir les cœurs les plus durs, les plus barbares.
    • Fléchir la dureté, la cruauté d’un tyran, le courroux d’un maître.
  3. (Intransitif) Plier, se courber.
    • Cette poutre commence à fléchir.
    • Ce bois rompra plutôt que de fléchir.
    • (Figuré) L’aile droite de l’armée fléchissait, Elle ne pouvait plus garder sa ligne, sous la poussée de l’ennemi.
  4. (Figuré) Se soumettre, s’abaisser.
    • Tout le monde fléchissait devant lui.
    • Tout doit fléchir sous les lois de la destinée.
    • (Figuré) Fléchir sous le joug, S’y soumettre.
  5. Cesser de persister dans des sentiments de dureté ou de fermeté.
    • Quoi qu’on fasse, je ne fléchirai pas.
    • Il ne sait ce que c’est que fléchir.
    • Il commence à fléchir.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions à trier[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]