francisation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

De franciser avec le suffixe -ation.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
francisation francisations
/fʁɑ̃.si.za.sjɔ̃/

francisation /fʁɑ̃.si.za.sjɔ̃/ féminin

  1. (Linguistique) Action de franciser un mot.
    • Je propose donc la francisation de tous les mots grecs et la suppression de toutes les lettres doubles […]. Je ne suis pas ici pour les demi-mesures. Pour ce qui est de la francisation des mots grecs, quelques-uns disent : « On pourrait franciser les mots usuels et conserver grécoïdes les mots savants ». (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
  2. (Droit) Acte qui constate qu’un navire est français.
    • La francisation confère au navire le droit de porter le pavillon de la République française avec les avantages qui s'y attachent. (Article 217; Code des douanes, France, 2008)
  3. (Politique) Processus qui permet à un étranger, immigré en France, de devenir Français.
    • Il est équitable de faire remarquer, en passant, que l'école primaire, tant décriée, et le certificat d’études, si dénigré, ont été en réalité des moyens de francisation d'une efficacité souveraines. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
  4. (Sociologie) Transformation visant à adopter la langue française ou l’apparence française.
    • Pour les Flamands qui ont choisi la francisation, le mouvement flamand est synonyme de trahison. (Chantal Kesteloot, Au nom de la Wallonie et de Bruxelles français, 2004)
    • La francisation de la minorité privilégiée avait déjà fait de si grands progrès au XVIIIe siècle, qu’un certain nombre de ses membres ne considéraient plus le flamand que comme un patois à l’usage des inférieurs. (Henri Pirenne, La Belgique et la guerre mondiale, 1928)
    • Outre l’enseignement, la francisation du milieu de travail est un objectif prioritaire de la Charte [de la langue française]. (Guy Rocher, «La politique et la loi linguistiques du Québec en 1977» dans Le français au Québec, 2000)
  5. (Informatique) Localisation en langue française de logiciel informatique.

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]