hypothéquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dénominal de hypothèque.

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

hypothéquer /i.pɔ.te.ke/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Droit) Soumettre à l’hypothèque ; donner pour hypothèque.
    • Il hypothéqua les biens de sa femme pour tenter une spéculation dont les bénéfices devaient restituer à sa famille toute sa première fortune ; mais cette entreprise acheva de le ruiner. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • Les entrepreneurs avaient emprunté l'argent de la construction. Le locataire avait hypothéqué l'appartement. Tout le pays spéculait sur la propriété foncière. (André Maurois, Chantiers américains, 1933)
  2. (Figuré) Grever l'avenir pour assurer le présent.
    • Même si les intentions du gouvernement Guy Mollet étaient libérales, le poids des contraintes a poussé ce gouvernement à pratiquer la guerre à outrance, au point d’hypothéquer tout le reste de son action. (Serge Berstein & Pierre Milza, Histoire de la France au XXe siècle - tome 3 : 1945-1958, p.273, Éditions Complexe, 1999)
  3. (Familier) (Forme passive) Avoir une santé fort délabrée, avoir plusieurs infirmités graves.
    • Il est bien hypothéqué.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]