immortel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin immortalis.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin immortel
/i.mɔʁ.tɛl/
immortels
/i.mɔʁ.tɛl/
Féminin immortelle
/i.mɔʁ.tɛl/
immortelles
/i.mɔʁ.tɛl/

immortel /i.mɔʁ.tɛl/ masculin

  1. Qui n’est pas sujet à la mort.
    • Cette année s’écoula comme la précédente, sans décès, et, quand vint la Saint-Sylvestre, d’un bout de la terre à l’autre les hommes s’embrassèrent et se félicitèrent d’être devenus immortels. (Charles Deulin, Le Poirier de Misère)
    • …et prétendait obéir à la nécessité d’agir ainsi, tant pour se rappeler à lui-même que pour rappeler aux personnes pieuses que leurs corps étaient périssables et leurs âmes immortelles. (E.T.A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, Traduit par Henry Egmont))
  2. (Figuré) Ce que l’on suppose devoir être d’une très longue durée.
    • Un monument immortel. Une haine, une inimitié immortelle.
  3. Qualifie des hommes ou choses dont on suppose que la mémoire doit toujours durer.
    • Son œuvre comme bourgmestre de Vienne est immortelle au meilleur sens du mot ; mais il n'a pu ainsi sauver la monarchie — il était trop tard. (Adolf Hitler, Mon combat, traduction intégrale de "Mein Kampf" par J. Gaudefroy-Demombynes & A. Calmettes, Nouvelles Éditions Latines, 1934, p.105)
    • L’immortel auteur de l’Énéide.
    • Il a fait des ouvrages immortels.
    • Faire des actions immortelles, des exploits immortels.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin immortel
/i.mɔʁ.tɛl/
immortels
/i.mɔʁ.tɛl/
Féminin immortelle
/i.mɔʁ.tɛl/
immortelles
/i.mɔʁ.tɛl/

immortel /i.mɔʁ.tɛl/ masculin

  1. Celui qui ne peut pas mourir.
    • Sous des rois invalides, les gouvernements s’affaiblirent, les lois se relâchèrent ; et bientôt les immortels, certains de ne point aller en enfer, s’abandonnèrent à tous les crimes. (Charles Deulin, Le Poirier de Misère)
  2. (Littérature) Membre de l’Académie française, en raison de l’inscription à l’immortalité, que porte le sceau donné à l’Académie par son fondateur, le cardinal de Richelieu.
  3. (Antiquité) Combattant de la garde personnelle des empereurs perses.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]