parvis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

De l’ancien français pareïs, parevis, parvis (« paradis ») (Ca 1200) parevis « place située devant la façade d’une église, d’une cathédrale » ; (Ca 1223) parvis « ensemble de cours successives et concentriques qui entouraient le sanctuaire du temple de Jérusalem » ; reprise au sens étymologique de « paradis » : célestes parvis (Delille, Paradis perdu, 1804, t.1, p.211). Du latin chrétien paradisus « parc, enclos » qui, d’abord en Italie du Sud, a pris le sens de « place située devant la façade d'une église » ; le δ grec ancien παράδεισος, parádeisos a été prononcé à basse époque comme une spirante dentale, phonème inconnu du roman d’Italie, et a probablement été rendu dans la même région par un /v/.
Certains étymologistes [1] proposent une influence de περιβόλιον, peribólion « jardin d'un cloître », plusieurs fois associé à παράδεισος « id. » chez des écrivains byzantins.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Invariable
parvis
/paʁ.vi/
Le parvis de la cathédrale de Cologne. (1)

parvis /paʁ.vi/ masculin

  1. (Architecture) Place devant la grande porte d’une église, d’une cathédrale.
    • Il les vit monter dans un fiacre qui les attendait devant le parvis Notre-Dame.. (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • II lut un vieux journal de modes, sortit, fuma un cigare, remonta trois rues, songea qu'il était temps et se dirigea lestement vers le parvis Notre- Dame. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1867)'
  2. Grandes cours qui étaient dans l’ancien temple de Jérusalem.
    • Le parvis des gentils, celui où les gentils étaient admis.
    • Le parvis d’Israël, celui où le peuple juif seul avait le droit d’entrer.
    • Le parvis des prêtres, celui qui était réservé aux prêtres.
    • Avant l’édification du temple, il y avait aussi un parvis autour du tabernacle.
  3. (Au pluriel) (Poésie) Vestibule, enceinte.
    • Les sacrés parvis.
    • Les célestes parvis, le ciel.

Anagrammes[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]