prétention

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : pretention

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Apparu en 1489. Dérivé du mot latin latin praetentus (« mis en avant »), participe passé de praetendere.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
prétention prétentions
/pʁe.tɑ̃.sjɔ̃/

prétention /pʁe.tɑ̃.sjɔ̃/ féminin

  1. Droit que l’on a, ou que l’on croit avoir, de prétendre, d’aspirer à une chose ; espérance ; dessein ; vue.
    • Non, non, la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit pas dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène II)
    • Nous considérons aujourd'hui comme une parfaite cuistrerie l'ancienne prétention qu'eurent nos pères de créer une science de l’art ou encore de décrire l’œuvre d’art […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.195)
    • Le vrai fait nouveau, aujourd’hui, n’est peut-être pas que les peuples éprouvent les passions politiques, mais qu’ils prétendent les éprouver. Cette prétention suffit, d’ailleurs, à les rendre agissants et à fournir un merveilleux terrain d’exploitation à leurs meneurs. (Julien Benda, La trahison des clercs, 1927, éd. 1946)
    • Ce découpage géographique n'a pas la prétention de définir exactement et sur le plan strictement scientifique les différents domaines chorologiques en particulier entre les domaines atlantique et médioeuropéen qui disposent, notamment en France, de larges zones de transition. (J.-C. Rameau, C. Gauberville & N. Drapier, Gestion forestière et diversité biologique, p.57, Librairie forestière, 2000)
  2. (Au pluriel) Exigences.
    • Mais alors, les électeurs en élisant un anti-roi, se jetèrent de nouveau dans les bras du pape, qui ne manqua pas de renouveler ses anciennes prétentions. (Johann Christian Pfister, Histoire d'Allemagne: depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, traduit par M. Paquis, vol.5, p.322, 1837)
  3. Visée à l’esprit, au talent, à la considération ; affectation, recherche.
    • Il n’a pas de prétentions.
    • Il n’a aucune prétention.
    • Elle est remplie de prétentions.
    • C’est un homme sans prétentions.
    • Un exposé, un style sans prétentions.
  4. (Ironique) (Au pluriel) Volonté de paraître, se séduire encore, en parlant d'une personne qui se croit encore jeune, jolie, qui veut plaire par des qualités qui ne sont plus de son âge.
    • Cette femme a encore des prétentions.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]