aspirer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin aspirare.

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

aspirer /as.pi.ʁe/ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Attirer l’air extérieur dans ses poumons, par opposition à expirer.
    • De mon cigare il ne me restait plus qu’un bout entre les lèvres, et, après en avoir aspiré les dernières bouffées, je le jette par-dessus le bord. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.3)
    • Aspirer l’air à pleins poumons.
  2. (Par extension) Attirer, élever l’eau ou autre chose en faisant le vide.
    • Le tuyau de cette pompe aspire l’eau avec beaucoup de force.
  3. Nettoyer en passant l’aspirateur.
  4. (Grammaire) Prononcer plus ou moins fortement de la gorge.
    • L’H dit aspiré en français s’aspire rarement et indique plutôt le manque de liaison.
  5. (Figuré) (Intransitif) Tendre vers, porter ses désirs vers un objet.
    • Aspirer aux honneurs.
    • Aspirer à un emploi, à une dignité, au commandement.
    • Il aspirait au pouvoir.
    • Aspirer au ciel.
    • Il n’aspire qu’à vous plaire.
    • Je n’aspire qu’à vivre tranquillement.
    • L'homme matériel aspirait au bouquet de roses qui devait le régénérer par les mains de la belle Isis. (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]