prononcer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(Date à préciser) Du latin pronuntiare (« proclamer »).

Verbe[modifier | modifier le wikitexte]

prononcer /pʁɔ.nɔ̃.se/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Proférer, articuler les sons, les syllabes, les mots, en exprimer les prononciations.
    • J’eus pour toute récompense un thank you, sir, qui est prononcé d’une voix sèche, extrêmement britannique. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.3)
    • Il y a beaucoup de mots que l’on prononce autrement qu’on les écrit.
    • Les Anglais, les Italiens, etc., prononcent le latin autrement que les Français.
    • Racine ne prononçait pas le français comme vous et moi. (Salomon Reinach, Eulalie ou Le grec sans larmes, lettre première (1911))
    • (Absolument) Pour l’orthographe de ce nom, vous n’avez qu’à écrire comme on prononce.
    • Prononcer lentement, distinctement.
  2. Réciter, débiter, faire entendre.
    • Prononcer un discours, un sermon, une harangue.
  3. Déclarer avec autorité, en vertu de son autorité.
    • Un édit alla jusqu'à prononcer la peine de mort contre les trafiquants ; […]. (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, p.119, éd. Honoré Champion, 1925)
    • (Figuré)L’arrêt que le destin, que le sort a prononcé.
  4. (En particulier) Déclarer solennellement ce qui a été décidé à la pluralité des voix, en parlant de celui qui préside une juridiction ou une assemblée.
    • Le président ayant prononcé l’arrêt.
    • (Figuré) Cet homme a prononcé lui-même sa condamnation, sa sentence, Il s’est condamné par ses propres paroles, par son propre témoignage.
    • (Absolument)Le législateur a prononcé.
    • (Absolument)La loi a prononcé.
    • (Absolument)Le sort, le ciel a prononcé.
  5. (Absolument) Déclarer son sentiment sur quelque chose, décider, ordonner.
    • J’attends que vous ayez prononcé.
    • Vous n’avez qu’à prononcer.
    • Dès que vous aurez prononcé, on obéira.
    • Je n’ose prononcer entre vous et lui.
  6. (Peinture) (Sculpture) Bien marquer, rendre très sensible quelque partie d’une figure.
    • Prononcer un bras, une main, une jambe, un pied, etc.
    • Ce peintre a le défaut de trop prononcer les muscles de ses figures. Il vieillit.
    • Des traits prononcés, Des traits fortement marqués.
    • Un goût prononcé, Un goût très net.
    • Ce fruit a un goût prononcé. Il s’emploie aussi figurément.
    • Il a un goût prononcé pour les arts.

se prononcer transitif

  1. Faire voir, manifester son intention, son caractère en quelque affaire, en quelque occasion.
    • Il s’est nettement prononcé dans cette occasion.
    • L’opinion publique s’est prononcée sur cette affaire.
    • Prononcez-vous.
    • Il n’ose pas se prononcer.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]