quaker

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Quäker, Quaker

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Nom anglais qui signifie trembleur.
(Ironique) Selon George Fox : « C’est le juge Gervase Benson qui en dérision nous donna ce qualificatif, parce que je lui avais dit de trembler au nom du Seigneur » (vers 1650, traduit de l’anglais). Selon le phénomène d’appropriation du stigmate, les membres de la Société des Amis adoptèrent par la suite ce terme comme surnom.
On dit aussi que les adeptes se mettaient à trembler intérieurement ou même physiquement avant de s’exprimer durant le culte (basé sur le silence).

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin quaker
/kwɛ.kœʁ/
ou /kwa.kɛr/
ou /kwe.kœʁ/
quakers
/kwɛ.kœʁ/
ou /kwa.kɛr/
ou /kwe.kœʁ/
Féminin quakeresse
/kwɛ.kʁɛs/
ou /kwa.kə.ʁɛs/
ou /kwe.kə.ʁɛs/
quakeresses
/kwɛ.kʁɛs/
ou /kwa.kə.ʁɛs/
ou /kwe.kə.ʁɛs/

quaker

  1. Membre d’un mouvement chrétien, la Société religieuse des Amis, établi principalement en Angleterre et aux États-Unis.
    • Le quaker était un vieillard frais qui n’avait jamais eu de maladie, parce qu’il n’avait jamais connu les passions ni l’intempérance : je n’ai point vu en ma vie d’air plus noble ni plus engageant que le sien. (Voltaire, Lettres philosophiques, première lettre)
    • Et puis le Blanc vint supplanter l’Indien dans ce qu’il faut bien déjà appeler un « mirage », le colon civilisateur et libre, ce citoyen de ces États tout neufs qui proposent une démocratie vertueuse et frugale. Sans avoir sillonné cette terre, Voltaire est ému par le « bon quaker », Condorcet y voit la terre du progrès infaillible. (Le Devoir, 10 juillet 2006)
    • Partout, aussi, l’homogénéité architecturale rappelle que les premiers colons de l’île étaient d’austères quakers. (Le Devoir, 25-26 septembre 2004)
    • Non, [James] Dean est un garçon plus compliqué, plus torturé que tu ne crois. Il a le bon sens austère d'un quaker de l'Indiana, d'où il vient, et le mécanisme de défense d'une tortue. (Jean-Pierre Alaux, Une dernière nuit avec Jimmy, Calmann-Lévy, 2010, p. 64)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Quaker, influencé par l’usage en anglais qui utilise toujours la majuscule.

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin quaker
/kwɛ.kœʁ/
ou /kwa.kɛr/
ou /kwe.kœʁ/
quakers
/kwɛ.kœʁ/
ou /kwa.kɛr/
ou /kwe.kœʁ/
Féminin quakeresse
/kwɛ.kʁɛs/
ou /kwa.kə.ʁɛs/
ou /kwe.kə.ʁɛs/
quakeresses
/kwɛ.kʁɛs/
ou /kwa.kə.ʁɛs/
ou /kwe.kə.ʁɛs/

quaker /kwa.kɛr/ ou /kwe.kœʁ/

  1. Qui appartient au mouvement des quakers.
    • […] tout le reste de son costume semblait aussi embelli que l’est de nos jours celui d’une beauté quakeresse qui, pendant qu’elle conserve la robe et le costume de sa secte, continue de donner à sa simplicité un certain air de coquetterie qui penche un peu trop vers la vanité du monde par le choix des étoffes et surtout par la manière de les tailler. (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Aux États-Unis, Edward Saïd choisit d’incorporer l’Église épiscopalienne. Son épouse était quaker. (Le Devoir, 26 septembre 2003)
  2. Relatif au mouvement des quakers.
    • Les paysages rappellent la Suisse, on y fabrique même du fromage. Une initiative de la communauté quaker qui vit là depuis 1951. (Le Devoir, 30-31 octobre 2004)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]